BaruQ
Nourriture pour les Témoins de Jéhovah réfléchis
“‘Mais toi, tu ne cesses de chercher pour toi de grandes choses. Ne continue pas à chercher. Car voici que je fais venir un malheur sur toute chair’, c’est là ce que déclare Jéhovah, ‘et vraiment je te donnerai ton âme pour butin dans tous les lieux où tu iras.’”
Avertissement: ce site ne prétend pas détenir la vérité. Le lecteur devrait être capable de faire preuve de discernement, examinant soigneusement les Écritures pour voir si ces choses sont ainsi. (Actes 17:11)
Acalia & Marta
Qui compose l'Israël de Dieu?
Les 144’000, comme nous l'avons vu, sont un groupe d'hommes et de femmes choisis par Dieu pour gouverner avec Jésus-Christ dans le ciel. Ils ne représentent pas l'Israël de Dieu, mais seulement une partie. Qui donc, alors, compose l’Israël de Dieu? (Galates 6:16)Et nous allons répondre à d'autres questions: Quelle est la relation entre le “petit troupeau”, les “autres brebis” et la “grande foule”? (Luc 12:32, Jean 10:16; Révélation 7:9) Au premier siècle, tous les chrétiens faisaient-ils partie des 144’000? Y a-t'il encore des membres des 144’000 de nos jours?

L’Israël de Dieu
Pourquoi pouvons-nous dire que l'Israël de Dieu correspond à tous les adorateurs fidèles de Jéhovah depuis le temps de Jésus? L'apôtre Paul donne une explication claire dans sa lettre aux Romains. Nous vous invitons à lire attentivement les chapitres 9 à 11. L'apôtre y explique que “ce ne sont pas tous ceux qui [sont issus] d’Israël qui sont véritablement ‘Israël’” (Romains 9:6). Auparavant, il avait écrit: “n’est pas Juif qui l’est au-dehors […] mais est Juif qui l’est au-dedans” (Romains 2:28, 29). Ainsi, on peut être “Israélite” aussi symboliquement parlant.
Jésus a parlé "de ceux qui disent qu’ils sont, eux, des Juifs, et pourtant ils ne le sont pas" (Révélation 2:9). Mettait-il en question le fait que ceux-ci fussent juifs selon la chair? Non; Ils pourraient facilement démontrer être des juifs descendants charnels d'Abraham. Mais Jésus insiste: "Ils disent qu’ils sont Juifs, et pourtant ils ne le sont pas, mais ils mentent" (Révélation 3:9). Des décennies avant, à ceux qui se déclaraient les enfants d’Abraham il avait également dit: "Vous venez, vous, de votre père le Diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Celui-là a été un homicide lorsqu’il a commencé, et il n’a pas tenu bon dans la vérité, parce que [la] vérité n’est pas en lui. Quand il dit le mensonge, il parle selon sa propre inclination, parce que c’est un menteur et le père du [mensonge]” (Jean 8:39, 44). De toute évidence, dans un sens symbolique, Jésus appelle "Juif" l'adorateur de Jéhovah.
Pour en revenir à l’apôtre Paul, celui-ci écrivit: “Vous savez bien que ce sont ceux qui sont attachés à la foi qui sont fils d’Abraham […] Il n’y a ni Juif ni Grec, il n’y a ni esclave ni homme libre, il n’y a ni mâle ni femelle […] si vous appartenez à Christ, vous êtes vraiment la semence d’Abraham, héritiers par rapport à une promesse” (Galates 3:7, 28, 29). Incontestablement, donc, “chrétiennement parlant”, l'Israélite, qui appartient à l'Israël de Dieu, est généralement un adorateur fidèle de Jéhovah, quelle que soit sa nationalité physique.
Dans le chapitre 11 de la lettre aux Romains, l'apôtre fait l'excellente illustration de l'olivier cultivé et de l'olivier sauvage greffé sur icelui et l'applique aux Juifs naturels et aux Gentils. Puis il dit: "je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce saint secret, afin que vous ne soyez pas avisés à vos propres yeux: c’est qu’un endurcissement est arrivé en partie à Israël jusqu’à ce que le nombre complet des gens des nations soit entré, et de cette façon tout Israël sera sauvé” (Romains 11:25, 26). Paul dit clairement "tout Israël sera sauvé" tout en parlant "des gens des nations": ceux-ci sont donc inclus dans “Israël".
Le petit troupeau
"Tout Israël sera sauvé" en ce qu’il ira après la mort dans le ciel pour régner avec le Christ? Ceci est la compréhension actuelle des Témoins de Jéhovah, mais qui n’a pas de base dans les Ecritures. Ceux qui règne avec le Christ sont pris “de toutes les tribus des fils d’Israël" et règne sur les "douze tribus d'Israël" (Révélation 7:4; Matthieu 19:28). Ces écritures sont très claires à cet égard.
Alors, qui règne avec le Christ? Nous l'avons lu directement des paroles de Jésus: “N’aie pas peur, petit troupeau, parce que votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume” (Luc 12:32). Jéhovah décide de donner le royaume à quelques brebis du Christ, un petit nombre d'entre eux. Dans la Révélation, il est dit qu'ils sont 144'000. Daniel a dit que les saints du Suprême recevront le royaume, (Daniel 7:18, 27). Parmi ces saints on trouve certainement les apôtres et d’autres adorateurs de Jéhovah au cours du premier siècle, ainsi que Paul et Timothée (2 Timothée 2:12; Matthieu 19:28; Révélation 3:21). Mais il y en a aussi d'autres! “Tu [Jésus] as été tué et avec ton sang tu as acheté pour Dieu des gens de toute tribu, et langue, et peuple, et nation, et tu as fait d’eux un royaume et des prêtres pour notre Dieu, et ils doivent régner sur la terre.” (Révélation 5:9, 10). Qui habitera la terre? “Les douze tribus d’Israël" (Luc 22:28-30).
La grande foule
Contrairement au nombre précis de cohéritiers de Christ, la grande foule est indénombrable (Révélation 7:9). "L'un des anciens", expliqua à l'apôtre Jean l'identité de la grande foule, en disant: "Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation" (Révélation 7:13, 14). Qui vient de la grande tribulation? La réponse se trouve dans les chapitres 24 & 25 de Matthieu. Jésus-Christ pointa du doigt une période de "grande tribulation" (on peut montrer que la "grande tribulation" est une période de temps à venir qui culminera avec la destruction du système satanique et le début du royaume de Dieu sur terre), et ajouta: "si ces jours-là n’étaient écourtés, nulle chair ne serait sauvée; mais à cause de ceux qui ont été choisis ces jours-là seront écourtés” (Matthieu 24:21, 22). Nous notons ici que Jésus fait la distinction entre "la chair sauvée", c'est-à-dire les êtres humains sauvés, et les "choisis". Qui sont ces derniers? L'apôtre Pierre parle d’"appel" et de “choix", combinant les deux concepts (2 Pierre 1:10). À cet égard, voyons ce que l'apôtre Paul a dit: "ceux qu’il a reconnus en premier lieu, il les a aussi destinés d’avance à être modelés d’après l’image de son Fils, pour qu’il soit le premier-né parmi beaucoup de frères. De plus, ceux qu’il a destinés d’avance, ce sont ceux qu’il a aussi appelés” (Romains 8:29, 30). Notons la façon dont les termes suivants sont utilisés tout en ayant le même sens: "choisis", "appelés", "destinés d’avance", "frères" du Christ (Hébreux 2:11).
Pourquoi est-ce que nous sommes intéressés par le fait de pouvoir rapprocher les termes “choisis” et “frères”? Lisons les paroles de Jésus: “Aussitôt après la tribulation de ces jours-là […] toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine en se lamentant, et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuages du ciel avec puissance et grande gloire. Et il enverra ses anges au son d’une grande trompette, et ils rassembleront ceux qu’il a choisis […] Quand le Fils de l’homme arrivera dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il s’assiéra sur son trône glorieux. Et toutes les nations seront rassemblées devant lui, et il séparera les gens les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres. Et il mettra les brebis à sa droite, mais les chèvres à sa gauche” (Matthieu 24:29-31; 25:31-33). Les élus du Christ sont réunis “Aussitôt après la tribulation de ces jours-là” (il est probable que cela signifie après le début, c’est-à-dire au cours de la grande tribulation, mais ce n'est pas particulièrement important pour notre discussion maintenant). Dans le même temps, ou peu de temps après, “toutes les nations” sont rassemblées par le Christ et chacun est jugé en tant que brebis ou chèvres. Aussi bien les “choisis” que les brebis sont des personnes qui adorent loyalement Jéhovah, mais ont un destin différent: les “choisis” vont régner avec Jésus dans le ciel (notons Révélation 7:3, 4, où les “scellés” sont choisis, estampillés, avant la fin du système satanique, et non après la grande tribulation, contrairement à la “grande foule”) et les “brebis” reçoivent la vie éternelle sur la terre sous le Royaume de Dieu. “[Jésus] dira à ceux qui seront à sa droite: ‘Venez, vous qui avez été bénis par mon Père, héritez du royaume’ […] Les justes (les brebis) [iront] à la vie éternelle” (Matthieu 25:34, 46). Nous en venons au fait: quelle est la base du jugement des brebis? Jésus l’explique: avoir servi, aidé, soutenu ses “frères” (Matthieu 25:34-40; comparer Marc 9:41, où encore une fois on remarque une différence entre ceux qui appartiennent à Christ et ceux qui le soutiennent).
Qui sort vivant, sauf, de la grande tribulation? Selon la vision de Jean c’est la “grande foule”. Mais ceux qui passent la grande tribulation sont également identifiés comme “brebis” par Jésus. Par conséquent, la “grande foule” correspond aux “brebis” du Christ qui reçoivent la vie éternelle sur la terre sous le Royaume de Dieu. Que savons-nous sur les composants de la grande foule? Qu’ils viennent de “toutes nations”, qu’ils sont vus “debout devant le trône [de Dieu] et devant l’Agneau”, qu’ils sont “vêtus de longues robes blanches” et qu’“il y avait des palmes dans leurs mains”. En outre, ils ont attribué à Dieu, qu'ils appellent “notre Dieu”, et à son Christ leur salut. Nous savons qu’”ils ont lavé leurs longues robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau" et qu’”ils offrent un service sacré [à Dieu] jour et nuit dans son temple” (Révélation 7:9, 10, 14, 15). Par conséquent, les composants de la grande foule servent consciemment Jéhovah et ils le considèrent comme leur Dieu, ils sont aussi reconnaissants envers le Christ pour la valeur rédemptrice de son sang (Éphésiens 1:7; Hébreux 9:14). Donc, ce ne sont pas des profiteurs qui, voulant utiliser une métaphore, au dernier moment veulent entrer dans l'arche pour être sauvés; ce sont plutôt des personnes qui ont une foi sincère (Jean 3:16).
Il y a une objection. La grande foule est “debout devant le trône [de Dieu] et devant l’Agneau": cela signifie-t’il qu'elle est dans le ciel? Non. D'après quoi le comprenons-nous? Nous pourrions faire un exemple. Si nous accusions quelqu'un d'un crime et nous lui disions qu’il ira répondre de ses actes devant la justice”, cela signifie qu’il ira où? Dans les bureaux du ministre de la justice de notre pays? Non. Plus simplement nous voulons dire que nous le traduiront en justice au tribunal, où la loi est appliquée. Ou peut-on dire que le gouvernement de notre pays est dans notre ville? Oui, bien que la capitale gouvernementale se trouve ailleurs, le gouvernement fait sentir sa présence même dans notre ville. Donc, être “devant le trône” ne signifie pas nécessairement être au même endroit où se trouve le trône, c’est-à-dire dans les cieux. Nous avons vu comment Jésus, parlant du jugement dernier, dit que “toutes les nations seront rassemblées devant lui” (Matthieu 25:32). Cela signifie-t’il que “toutes les nations”, y compris les chèvres, iront au ciel? Evidemment non. "Toutes les nations" seront devant Jésus-Christ, l'Agneau, pour être jugées, et elles seront en effet soumis à sa volonté, en en sentant les effets. Nous pouvons ajouter un autre exemple. Corneille, le premier membre des "autres brebis", dit à l'apôtre Pierre: "en ce moment, nous sommes tous présents devant Dieu pour entendre toutes les choses que Jéhovah t’a ordonné de dire”. Corneille et ses parents ainsi que Pierre étaient peut-être au ciel? Non, ils étaient à la "maison"! (Actes 10:22, 33). Donc, en quel sens Corneille a-t’il dit qu'ils étaient tous "devant Dieu"? Dans le sens où ils étaient prêts à accepter sa parole et étaient prêts à faire sa volonté. Que pouvons-nous ajouter? Nous notons que la grande foule est "debout". Qu'est-ce que cela signifie? Qu’elle est approuvée par Dieu. En fait, on le remarque en comprenant le sens de Luc 21:36 et Révélation 6:17. Voulant approfondir, nous pouvons voir que le grec original traduit par l'expression "avant" (enòpion) peut être traduit littéralement "à la vue, en la présence." Ainsi, l’ancien dit à Jean que la grande foule est "vue" de Dieu, qui regarde et examine les hommes sur le terre depuis son trône dans les cieux (Psaume 11:4).
Des membres de la grande foule, il est dit qu’”ils offrent un service sacré [à Dieu] jour et nuit dans son temple”. Cela peut-il se produire sur la terre de nos jours? Oui, et cela avait été prophétisé dans les temps anciens! Il est dit que “dans la période finale des jours” la montagne de la maison de Jéhovah “s’élèvera” et que dans cette “maison de Jéhovah”, ou temple, il y aura un rassemblement de personnes de “toutes les nations” (Ésaïe 2:1-4; Michée 4:1-4). Ces visions sont forcément terrestres.
Y a-t’il une autre preuve que la grande foule se trouvera sur la terre et qu’elle y vivra éternellement? Lisons ce passage: “Celui qui est assis sur le trône [c’est-à-dire Dieu] étendra sur eux sa tente. Ils n’auront plus faim, et ils n’auront plus soif, et le soleil ne les accablera pas, ni aucune chaleur brûlante, parce que l’Agneau, qui est au milieu du trône, les fera paître et les guidera vers des sources d’eaux de la vie. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux (Révélation 7:15-17). Jésus-Christ est le berger de la grande foule. Cette comparaison est remarquable: il se compara à un berger qui sépare les brebis des chèvres au paroxysme de la grande tribulation. De plus, le Christ conduit la grande foule près les "eaux de la vie" qui produisent la végétation "pour la guérison des nations" (Révélation 22:1, 2). Y a-t’il des nations dans les cieux? Ou bien, est-ce un élément typique de la société humaine? Certainement. Et cela est un autre indice qui nous dit que la grande foule est, et reste, sur la terre. De plus, nous lisons que Dieu étend sa tente sur la grande foule et essuie les larmes de leurs yeux. Ces expressions sont similaires et parallèles à ce qui suit: “La tente de Dieu est avec les humains, et il résidera avec eux, et ils seront ses peuples. Et Dieu lui-même sera avec eux. Et il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu” (Révélation 21:3,4). Nous notons qu'il est dit explicitement que la demeure de Dieu est avec les hommes, avec les humains; que la mort ne sera plus, par opposition à avant, où elle était (dans les cieux, la mort n’a jamais existé). Les larmes séchées nous rappellent un autre verset typique qui dit: "Il engloutira la mort pour toujours oui, le Souverain Seigneur Jéhovah essuiera les larmes de dessus tous les visages. Et l’opprobre de son peuple, il l’ôtera de dessus toute la terre” (Ésaïe 25:6-8). Les références à la terre et à l'humanité sont explicites et révélatrices.
Les Chrétiens du premier siècle étaient-ils tous “élus” ou “choisis”?
Après avoir démontré nettement que “l'Israël de Dieu” est composé de tous les adorateurs de Jéhovah depuis l’époque du Christ et que ses composants similaires à des “brebis” ont deux espoirs de vie différentes, dans le ciel pour le “petit troupeau” pour régner avec Jésus et sur la terre pour la “grande foule” afin de vivre pour toujours, nous pourrions nous demander si au premier siècle, comme le soutiennent les Témoins de Jéhovah, tous les chrétiens étaient membres du “petit troupeau”, les “144'000”, ou non. Voici ce que dit la Tour de Garde:
Les 144'000 chrétiens oints n’ont pas tous été choisis au Ier siècle. Leur appel s’est poursuivi tout au long de la période apostolique et a apparemment ralenti ensuite. Toutefois, il a continué au cours des siècles, jusqu’à notre époque. – La Tour de Garde, 15 Janvier 2008, p. 22, § 13
En particulier, voici ce que la Société prétend, mais avec précaution, au sujet du premier siècle:
Il a commencé à en choisir après la mort et la résurrection de Jésus. Il semble que tous les membres de la congrégation chrétienne du Ier siècle étaient oints. – La Tour de Garde, Janvier 2016, p. 26, § 15
En est-il vraiment ainsi? Il nous semble que l'on ne peut démontrer qu’au premier siècle tous les adorateurs de Jéhovah faisaient partie des 144'000. En fait, certains indices suggèrent le contraire. Nous notons que Jésus a dit: “j’ai [déjà] d’autres brebis” (Jean 10:16). Alors qu’il vivait encore sur terre, Jésus savait déjà qu'il avait d'autres brebis et qu’il était nécessaire de les rassembler. En effet, il utilise le temps présent du verbe. Notez le contraste avec cette autre déclaration: “quand le Fils de l’homme s’assiéra sur son trône glorieux, vous qui m’avez suivi [jusqu’à présent], vous siégerez [dans le futur], vous aussi, sur douze trônes, jugeant les douze tribus d’Israël” (Matthieu 19:28). Dans ce cas, Jésus, en choisissant consciencieusement ses mots, dit que le temps où ceux qu’il a choisit jugeront l’humanité est encore à venir.
Nous trouvons un autre indice dans les résurrections racontés après la résurrection du Christ. Il y a au moins deux exemples, Tabitha et Eutyche. Selon le raisonnement de Paul, si ces deux étaient parmi le “petit troupeau” des 144'000, choisis pour régner avec Christ dans le ciel, ils auraient “préféré” rester morts, et alors qu'auparavant ils étaient vivants, ils auraient “désiré ardemment” mourir (2 Corinthiens 5:1-8). Dans leur cas, la résurrection aurait été un malheur! Mais ce ne fut pas le cas. (Considérez ce que dit adéquatement cette publication des Témoins de Jéhovah: "Ceux qui régneront avec le Christ dans son Royaume céleste doivent eux aussi être baptisés dans la mort (Marc 10:37-40; Col. 2:12). Effectivement, à leur mort, ils renoncent pour toujours à leur vie humaine, à l’instar de Jésus. Puis, lorsqu’ils ressuscitent, ils le rejoignent pour régner à ses côtés dans les cieux. Aucun homme n’a le pouvoir de conférer ce baptême-là. Seul Dieu l’administre par l’entremise de son Fils céleste.” – Unis dans le culte du seul vrai Dieu, p. 98, § 7) Ainsi ceux-ci, et aussi sûrement beaucoup d'autres, ont été ressuscités parce qu'ils avaient l'espoir de vivre pour toujours, oui, mais dans un corps charnels. Et comme eux, tout porte à croire que d'autres avaient cet espoir.
Un autre indicateur intéressant est situé dans l’introduction de la première lettre canonique aux Corinthiens: "Paul, appelé à être apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu, et Sosthène notre frère à la congrégation de Dieu qui est à Corinthe, à vous qui avez été sanctifiés en union avec Christ Jésus, appelés à être saints, avec tous ceux qui, partout, invoquent le nom de notre Seigneur, Jésus Christ, leur Seigneur et le nôtre” (1 Corinthiens 1:1,2). Il est tout à fait évident que, dans la congrégation, il y avait des "saints" avec d'autres disciples du Christ. Il est remarquable que Paul fait spécifiquement cette distinction: "leur Seigneur et le nôtre”. Cela fait notamment venir à l'esprit le "seul troupeau" qui a un “seul berger", où il n'y a pas de distinction entre "brebis", "autres brebis" et "petit troupeau".
Y a-t’il encore des membres des 144’000?
Oui, sans aucun doute. Avec cet article, nous ne cherchons pas à déterminer qui aujourd'hui sont membres du “petit troupeau” qui règne avec le Christ. Mais nous pouvons dire avec certitude qu'il existe encore des membres des 144'000, et ils existeront jusqu'à à un moment donné après le début de la grande tribulation. Nous le lisons clairement dans les paroles de Jésus: “Aussitôt après la tribulation [… Jésus] enverra ses anges au son d’une grande trompette, et ils rassembleront ceux qu’il a choisis” (Matthieu 24: 29-31). Selon la version de Marc, Jésus situe le rassemblement, en disant “[Jésus] rassemblera ceux qu’il a choisis … depuis l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel” (Marc 13:27). Peut-être devons-nous comprendre que Jésus rassemblera le nombre total des 144'000, ceux qui sont déjà dans le ciel, car morts depuis longtemps, et ceux qui sont encore en vie sur la terre. (Notez que dans Révélation 6:9-11 ceux qui sont déjà morts et ressuscité dans le ciel sont invités à attendre "jusqu’à ce qu’il soit rempli aussi, le nombre de leurs coesclaves et de leurs frères” encore en vie sur la terre). Ensuite, nous voyons que le rassemblement final est réalisé “au son d’une grande trompette”: à cet égard on peut confronter les références similaires dans 1 Corinthiens 15:51, 52 et 1 Thessaloniciens 4:14-17.
Même la parabole du blé et de l'ivraie répond à cette question? Nous le verrons quand celle-ci et d'autres paraboles seront examinées dans un futur article.
Lectures recommandées
Perimeno
Le point de vue de Dieu à propos de l’offrande de soi (consécration)
girl-praying-hands-eyelashes-41942
Quelle est le point de vue de Dieu sur l’offrande de soi, ou consécration? Le fait est que Jéhovah Dieu n'a rien dit sur le sujet! Sa Parole, la Bible, n'enseigne pas la nécessité de nous consacrer à lui pour gagner le salut. Puisque Dieu est silencieux sur le sujet, les hommes se sont sentis libres de définir ce qu'ils veulent que consécration signifie. Pour cette raison, je trouve nécessaire de citer largement les publications de la Société, puis de les comparer à ce que les Écritures disent réellement. La mise en forme grasse ou italique dans les nombreuses citations est mon fait, pour mettre en évidence ou souligner le point particulier en cours.
(Poursuivre)
Acalia & Marta
Paraboles pour notre temps (1ère partie)
Carl-Bloch-Sermon-on-the-Mount
Qu’est-ce que les paraboles de Jésus ont à nous dire? Sont-elles en relation avec notre temps? Tout d'abord, nous devons les identifier et comprendre lesquelles d’entre elle ont une application prophétique. Par exemple, la parabole du fils prodigue contient un excellent enseignement pour nous, mais n'est pas prophétique, elle n'annonce aucun événement! Comment alors distinguer les types de paraboles? Comme d'habitude, c'est très simple: nous nous en tiendrons à ce que Jésus Christ lui-même a dit, sans rien ajouter ou ôter. Nous limiterons les interprétations aux seuls éléments qui peuvent être dérivés directement des récits ou d'autres textes particuliers et pertinents. Pour le reste, nous nous contenterons volontiers de la réponse du Seigneur: “Il ne vous appartient pas de connaître les temps ou les époques que le Père a placés sous son propre pouvoir”. – Actes 1:7
(Poursuivre)
Inscription
Pour être tenu au courant quand de nouveaux articles sont en ligne, rempli le formulaire ci-dessous. Si tu ne veux pas donner ton adresse e-mail, tu peux utiliser les services d’e-mail temporaires comme Yopmail ou créer une boite Gmail réservé aux courriers en provenance de Baruq.
En cliquant sur le bouton Envoi, je confirme consentir au traitement des données personnelles dans le cadre des lois sur la privacy.


Lis chaque jour la Bible!
Bible Study - by courtesy of pixabay.com
Visite lire.la.bible.baruq.uk
haut de page
Comment commenter avec Disqus?
Tu peux utiliser un compte Disqus. Si tu n’as pas de compte, clique sur le logo Disqus et suis les instructions.
Tu peux commenter comme invité: clique “I’d rather post as a guest” et suis les instructions.
Tu peux utiliser ton compte Google, Twitter ou Facebook.
Pour l’instant, les commentaires ne sont pas modérés. Néanmoins, il est nécessaire de respecter les règles de bon-sens ainsi que les lois en vigueurs. (la modération peut advenir a posteriori)
This website may use cookies to give you the very best experience. If you continue to visit it, you consent to this - but if you want, you can change your settings in the preferences of your web browser at any time. Please check this page to read our privacy policy and our use of cookies
haut de page