BaruQ
Nourriture pour les Témoins de Jéhovah réfléchis
“‘Mais toi, tu ne cesses de chercher pour toi de grandes choses. Ne continue pas à chercher. Car voici que je fais venir un malheur sur toute chair’, c’est là ce que déclare Jéhovah, ‘et vraiment je te donnerai ton âme pour butin dans tous les lieux où tu iras.’”
Avertissement: ce site ne prétend pas détenir la vérité. Le lecteur devrait être capable de faire preuve de discernement, examinant soigneusement les Écritures pour voir si ces choses sont ainsi. (Actes 17:11)
Robert King (e-watchman)
Qui est Babylone la Grande?
babylon-the-great-beginnings
Un des mystères les plus intrigants de la Révélation est l’identité de la symbolique Babylone la Grande. On trouve de nombreuses interprétations de ce ‘mystère’. Par exemple, l’une des dernières en vogue est que Babylone la Grande est les États-Unis d’Amérique. D’autres disent qu’il s’agit de l’Ancien Empire Romain, ou alors le Vatican. Cette dernière explication n’est pas nouvelle, on peut la retrouver dans le livre d’Alexander Hislop, ”Les Deux Babylones” (1858), où il déploie une argumentation convaincante démontrant que l’Église Catholique est la prostituée symbolique. De son côté, évidemment, l’Église Catholique nie être la grande prostituée, mais affirme que la Jérusalem apostate et la Rome païenne correspondent au profile de Babylone.

Comment peut-on s’assurer de l’identité de Babylone la Grande? Selon l’ange qui présenta la Révélation à Jean, “il faut l’intelligence qui a de la sagesse”. Après avoir dit à l’apôtre qu’il lui révélera le mystère de la femme qui chevauche la bête à sept têtes, il poursuit, disant: “C’est ici qu’il faut l’intelligence qui a de la sagesse: Les sept têtes représentent sept montagnes, là où la femme est assise, au sommet. Et il y a sept rois: cinq sont tombés, l’un est, l’autre n’est pas encore arrivé, mais quand il arrivera, il doit demeurer peu de temps.” (Révélation 17:9) Fait intéressant, l’ange dit très peu de choses à propos de la prostituée elle-même. Par contre, il décrit en détail l’origine et la nature de sa monture bestiale. Selon ses dires, les sept têtes de la bête sauvage représentent sept rois qui règnent successivement. L’ange dit clairement: “Les sept têtes représentent sept montagnes, là où la femme est assise, au sommet.” Cinq de ces rois sont déjà tombés au premier siècle lors de la délivrance de la Révélation à Jean. Qui étaient ces rois? Selon l’histoire biblique et les prophéties, ces cinq rois qui sont tombés sont l’Égypte, l’Assyrie, Babylone, l’Empire Médo-Perse et la Grèce. Bien sûr, Rome est l’empire existant au premier siècle auquel l’ange se réfère come celui qui “est”. Et le roi qui n’est pas encore arrivé s’est avéré être la double puissance Anglo-Américaine. Toujours d’après l’ange, “les sept têtes représentent sept montagnes”. Cela est en harmonie avec le fait que souvent les prophéties parlent des montagnes comme symboles des gouvernements. Par exemple, Jérémie 51:25 compare le royaume déchu de Babylone à une “montagne de ravage” et à une “montagne brulée”. Bien sûr, Babylone elle-même était située dans une plaine fluviale et n’était pas une ville de montagne. Il est donc clair que Jéhovah utilise les montagnes pour symboliser les institutions politiques. Ailleurs dans les Écritures, le propre royaume de Dieu est appelé “Montagne de Sion”. Par conséquent, Babylone la Grande ne peut pas représenter l’Église Catholique Romaine, Les États-Unis d’Amérique ou une quelconque autre nation ou religion. La raison en est que les cinq rois qui sont tombés qui étaient dominés par la prostituée existaient avant Christ et longtemps avant l’entrée en scène du Vatican ou des États-Unis. De même, certaines personnes se donnant le titre d’interprète insistent pour que les sept montagnes soient en fait les sept collines sur lesquelles la ville de Rome a été construite. Mais, comme toute personne ayant un certain degré d’intelligence peut comprendre par elle-même en lisant la description, les sept montagnes symbolisent simplement les sept têtes de la bête et pas du tout des montagnes littérales, et ces sept têtes sont elles-mêmes sept royaumes consécutifs qui gouvernent le monde et ont un impact significatif sur les serviteurs de Jéhovah. Alors, qu’est-ce que Babylone la Grande représente réellement? Elle représente ce que la Watchtower soutient depuis longtemps: Babylone la Grande symbolise l’empire mondial de la fausse religion. C’est à dire, toutes les religions organisées à l’exception de la vraie foi en Jésus Christ. Comment pouvons-nous en être sûrs?
L’ABONDANCE DE TES SORCELLERIES
Afin de comprendre les mystères de la Révélation, il est utile d’avoir une certaine connaissance des prophètes hébreux dont une grande partie de la symbolique de la Révélation est tirée. En examinant les Écritures Hébraïques, nous pouvons avoir un aperçu du fondement historique de l’entité moderne appelée Babylone la Grande. Par exemple, dans le quarante-septième chapitre d’Ésaïe, Jéhovah parle de la Babylone originale en usant de phrases qui sont puis utilisées quelques siècles plus tard pour décrire Babylone la Grande. Ésaïe 47:8 attribue ces paroles à l’ancienne Babylone: “Et maintenant entends ceci, toi [l’]amie des plaisirs, celle qui est assise en sécurité, celle qui dit dans son cœur: “Je suis, et il n’y a personne d’autre. Je ne serai pas assise en veuve, et je ne connaîtrai pas la perte des enfants.”” Révélation 18:7 décrit Babylone la Grande de la même manière, disant: “Car dans son cœur elle dit sans cesse: ‘Je suis assise en reine, et je ne suis pas veuve, et je ne verrai jamais le deuil.’” ne autre similitude entre les deux Babylones est que toutes les deux sont décrites comment utilisant la sorcellerie et le spiritisme. Par exemple, Ésaïe 47:9 annonce que le jugement de Jéhovah viendra sur Babylone “à cause de l’abondance de tes sorcelleries, à cause de toute la force de tes sortilèges — avec excès.” De même, Révélation 18:23 dit de Babylone la Grande: “car par tes pratiques spirites toutes les nations ont été égarées.” Le spiritisme et la sorcellerie ont évidemment à voir avec les arts noirs liés à la religion démoniaque. Comment Babylone induit-elle en erreur les nations du monde à l’aide du démonisme? À ce stade, nous devons faire une distinction entre la Babylone impériale et la Babylone religieuse, bien que les deux étaient étroitement liées. Alors que l’empire Babylonien terrorisait une grande partie du monde avec le tranchant de l’épée, les arts sacerdotaux et le mysticisme étaient employés, non seulement pour justifier la guerre, mais pour conquérir et contrôler l’esprit de chacun des individus afin de les inféoder à l’empire. Ainsi, la religion démoniaque a toujours été un outil pour l’empire et chacun a utilisé l’autre pour arriver à ses propres fins. Voilà pourquoi Babylone la Grande est symbolisée par une grande prostituée et la reine-mère qui commet la fornication avec les rois de la terre. L’histoire nous enseigne que chaque empire a eu son consort religieux. Pharaon avait ses prêtres-magiciens. L’Assyrie et Babylone avait une hiérarchie de prêtres qui ont assisté la multiplicité de leurs divinités et propulsé l’empire grâce à l’astrologie et la divination. L’empire perse adopta la religion que l’on connaît sous le nom de zoroastrisme. Les Grecs étaient polythéistes et ont construit de nombreux sanctuaires et temples à leurs dieux et déesses. Les Romains ont hérité d’un méli-mélo de la mythologie des Chaldéens, des Perses et des Grecs et officialisé le tout dans la religion d’état connue sous le nom de Mithra. Plus tard, bien sûr, Rome a adopté le christianisme apostat comme religion officielle. Dans l’histoire moderne, l’Église Anglicane a été l’épouse officielle de l’empire britannique. Alors que la politique officielle des États-Unis est qu’il ne doit pas y avoir de religion d’état, les religions catholiques, protestantes et juives exercent une très forte influence sur le système politique américain. De manière appropriée, la religion officielle de l’Organisation des Nations Unies est la religion New-Age pour un Nouvel Ordre qui, en réalité, est seulement un conglomérat de toutes les religions antérieures à l’empire, et ainsi de suite.
Meditation-room
Il a été beaucoup écrit sur la société d’édition occulte Lucis Trust, autrefois appelée Lucifer Trust, qui a apparemment une influence envoûtante et puissante sur la bureaucratie des Nations-Unies. Une telle connexion inconvenante illustre l’influence occulte et satanique que Babylone la Grande est capable d’exercer sur les puissants de ce monde et les institutions politiques. Il en résulte donc que les modernes adeptes babyloniens utilisent encore la sorcellerie et le spiritisme pour tromper l’humanité. Un aspect notable de la religion babylonienne était la mise en avant de triades de dieux et démons. Parmi le panthéon babylonien, l’importance la plus haute était donnée à la trinité composée de Anu, Bel et Ea. Une autre triade était celle de Shamash, Sîn et Ishtar. De Babel, la trinité a été importée en Égypte sous la forme des dieux Osiris, Isis et Horus. Jusqu’à nos jours, la religion séculaire hindoue a conservé la triade babylonienne. La doctrine absurde et non biblique de la chrétienté de la trinité prouve à l’évidence que le catholicisme, la religion orthodoxe et le protestantisme sont eux aussi la progéniture immorale de leur mère babylonienne, ce qui explique pourquoi Babylone la Grande est appelée la mère des prostituées. L’astrologie aussi jouait un rôle important dans la religion babylonienne. En Ésaïe 47:12,13, Jéhovah défie les astrologues et les devins de prédire l’avenir. Le verset lit: “Reste donc avec tes sortilèges et avec l’abondance de tes sorcelleries, dans lesquels tu as peiné depuis ta jeunesse; peut-être pourras-tu en tirer profit, peut-être sauras-tu inspirer l’effroi. Tu t’es lassée avec la multitude de tes conseillers. Qu’ils se lèvent donc et qu’ils te sauvent, les adorateurs des cieux, ceux qui observent les étoiles, ceux qui, aux nouvelles lunes, dispensent la connaissance à propos des choses qui viendront sur toi.” En faisant référence à la jeunesse de Babylone, Jéhovah faisait apparemment référence aux débuts post-diluviens de Babel et de son ignominieux fondateur, Nimrod. Il semble qu’une entière mythologie se soit construite autour des relations entre Nimrod et sa mère Sémiramis, de sorte qu’après sa mort il fut déifié comme le dieu-soleil et sa mère devint la reine des cieux. Ainsi, depuis le commencement, avant l’empire babylonien de Nébucadnezzar, les Chaldéens ont ’peiné depuis la jeunesse’ afin de créer un système de culte basé sur les mythes, la divination, l’astrologie, la superstition et la magie. Un autre aspect de la religion de Babylone la Grande est que d’après Révélation 18:7 “elle s’est glorifiée et a vécu dans un luxe insolent”. Le luxe insolent décrit parfaitement le faux système religieux de la moderne Babylone la Grande. L’Église Catholique, qui est l’un des segments les plus puissants et importants de la fausse religion moderne, est remarquable à cet égard et correspond sans nul doute à cette description. Comme étant une des institutions les plus riches du monde, l’église est en contraste frappant avec la pauvreté désespérante de tant de peuples du monde qu’elle exploite sans vergogne. La mendicité éhontée et le mode de vie opulent de nombreux télévangélistes exploitant les esprits crédules avec la soit-disant doctrine de la prospérité ont été largement médiatisés et sont dorénavant de notoriété publique. Au cours des dernières années, les médias ont aussi jeté la lumière sur l’église mormone qui est devenue fabuleusement riche. Beaucoup de “marchands itinérants” de religions issues de Babylone la Grande, tels que papes, gourous, swamis, rabbins, pasteurs protestants ou mollahs de l’Islam ’étaient les hommes de haut rang de la terre’ décrits en Révélation 18:23, et en tant que tel, ils sont souvent richement récompensés pour leurs services à la grande prostituée.
LE SANG DE TOUS CEUX QU’ON A TUÉS
Il y a une autre similarité entre l’ancienne et la moderne Babylone: ses leaders religieux sont des agents pour fomenter des guerres. Selon Révélation 18:24, Jéhovah Dieu retient la fausse religion directement responsable de toutes les morts advenues sur les champs de batailles. Et en accord avec les jugements de Dieu, l’histoire confirme que le fanatisme religieux et l’implication du clergé dans la politique incitent souvent les hommes à se tuer les uns les autres. Les croisades, les horribles inquisitions, la guerre de cent ans ainsi que les deux guerres mondiales du vingtième siècle, qui ont eu lieu dans le cœur même de la chrétienté, prouvent sans aucun dénie possible que les dénominations qui se réclament du Christianisme sont réellement une composante de Babylone la Grande. Le secrétaire d’État du Vatican, le Cardinal Eugenio Pacelli (futur pape Pie XII) et le vice-chancelier allemand Franz Von Papen signèrent officiellement un concordat entre le Saint-Siège et le Reich allemand le 20 Juillet 1933. Et quand la religion n’est pas directement impliquée dans la guerre, elle donne souvent son approbation tacite en abdiquant son autorité morale. Par exemple, il est certain que si le pape de Rome avait usé de son pouvoir pour se prononcer contre la guerre et l’holocauste, de nombreuses vies auraient pu être sauvées et peut-être le cours de l’histoire en aurait été changé en mieux. Mais les jugements divins contre Babylone la Grande n’ont pas encore été exécutés, donc apparemment ses péchés ne se sont pas amoncelés suffisamment jusqu’au ciel, comme l’explique la Révélation. Cela étant le cas, évidemment Babylone n’est pas derrière chaque appel au carnage du genre humain. En effet, le monde court actuellement au grand galop vers ce que certains appellent le choc des civilisations que les voyants mondiaux ont envisagé et qui a le potentiel d’être la plus grande boucherie qui aura jamais eu lieu dans l’histoire de l’humanité. Il n’est pas atypique que les plus grandes religions du monde s’en trouvent à l’épicentre. Le fait que les fondamentalistes juifs, musulmans, hindous et chrétiens soient profondément impliqués dans la présente crise mondiale du Moyen-Orient et indo-pakistanaise devrait nous intéresser grandement. Alors que, dans l’Ouest, l’Islam est généralement dépeint comme un chef criminel et belliqueux, d’autres accusent les sectes fondamentalistes chrétiennes d’être tout autant coupables et dangereuses que l’islamisme associé au terrorisme. Dans le sillage du 11 Septembre, les fondamentalistes chrétiens ont sans vergogne aucune attisé l’anti-islamisme haineux, préparant ainsi le terrain pour le massacre d’innocents au nom de Jésus. Incontestablement, le sionisme est la cause de la discorde qui a opposé l’Islam à la Chrétienté et à Israël et qui a maintenant amené toute la civilisation mondiale au bord de la troisième guerre mondiale. Dans la destruction de l’Irak, où certains estiment que le nombre de morts a dépassé le million, en somme bien plus que ceux tués par le dictateur irakien, en Amérique les masses évangéliques ignorantes ont été les fantassins politiques qui ont rendu la guerre possible. Parce que le sionisme est lui-même un produit des intrigues géo-politiques et occultes britanniques du XIX siècle, il est évident que la Chrétienté est une maîtresse accomodante en se laissant utiliser pour donner une base biblique à la croyance en une telle mythologie moderne qu’est le sionisme. Conformément à la prophétie, il est évident que de par leurs pratiques spirites toutes les nations sont induites en erreur en devenant coupable devant Dieu du sang versé.
Burning-at-the-stake
Mais, outre le fait de donner son soutient aux guerres en général et religieuses en particulier, Babylone la Grande est spécifiquement accusée de persécuter et de tuer les prophètes de Jéhovah ainsi que les Saints. Révélation 18:24 dit: “Oui, chez elle on a trouvé le sang des prophètes et des saints et de tous ceux qu’on a tués sur la terre.” Le terme “Saints” s’applique précisément aux chrétiens oints. Au premier siècle, beaucoup de Saints furent tués par des juifs fanatiques et des Romains païens. Plus tard, l’église catholique persécuta, tortura et exécuta des milliers de Chrétiens considérés comme hérétiques. Sans doute, certaines de ces victimes étaient de véritables saints, comme les Vaudois du Sud de la France. Au XX siècle, la chrétienté a purement et simplement pris la tête dans les persécutions des Témoins de Jéhovah et a utilisé son influence politique considérable pour amener les gouvernements et les politiciens à adopter des réglements visant à supprimer notre travail. Le musée de l’holocauste de Washington DC documente les épreuves et les tribulations des Témoins de Jéhovah pendant l’holocauste nazi en Europe. Mais aussi bien les Témoins de Jéhovah ont dû supporter des persécutions religieuses aussi bien dans d’autres pays. Par exemple, dans les années 1950, dans la province canadienne du Québec, les Témoins de Jéhovah ont été amèrement persécutés par le premier ministre catholique et l’église catholique. Plus récemment, l’église orthodoxe russe a parrainé la persécution et l’interdiction des Témoins de Jéhovah dans les anciens pays de l’Union Soviétique et la Russie. L’intolérance et le fanatisme religieux ont donné lieu à des persécutions en Arménie, au Turkménistan et en Géorgie. L’église orthodoxe grecque a été derrière les décennies de persécutions enragées envers les Témoins de Jéhovah grecs. L’influence catholique en France était évidente il y a quelques années pour exiger une taxation exagérée des Témoins de Jéhovah. En fait, il semble que certains législateurs français voulaient faire de toute sorte de prosélytisme un crime. Des observateurs impartiaux reconnaissent que même dans un bastion de la démocratie comme les États-Unis, les Témoins de Jéhovah ont dû aller à des degrés extrêmes pour faire reconnaître leurs libertés garanties par la Constitution. Les exemples de persécutions motivées par la religion cités ci-dessus révèlent l’hostilité sous-jacente et l’animosité que Babylone la Grande porte à Jéhovah Dieu et ceux qui portent son nom. La question se pose naturellement: jusqu’où va aller cette inimitié dans l’avenir?
Lectures recommandées
Perimeno
Le point de vue de Dieu à propos de l’offrande de soi (consécration)
girl-praying-hands-eyelashes-41942
Quelle est le point de vue de Dieu sur l’offrande de soi, ou consécration? Le fait est que Jéhovah Dieu n'a rien dit sur le sujet! Sa Parole, la Bible, n'enseigne pas la nécessité de nous consacrer à lui pour gagner le salut. Puisque Dieu est silencieux sur le sujet, les hommes se sont sentis libres de définir ce qu'ils veulent que consécration signifie. Pour cette raison, je trouve nécessaire de citer largement les publications de la Société, puis de les comparer à ce que les Écritures disent réellement. La mise en forme grasse ou italique dans les nombreuses citations est mon fait, pour mettre en évidence ou souligner le point particulier en cours.
(Poursuivre)
Acalia & Marta
Paraboles pour notre temps (1ère partie)
Carl-Bloch-Sermon-on-the-Mount
Qu’est-ce que les paraboles de Jésus ont à nous dire? Sont-elles en relation avec notre temps? Tout d'abord, nous devons les identifier et comprendre lesquelles d’entre elle ont une application prophétique. Par exemple, la parabole du fils prodigue contient un excellent enseignement pour nous, mais n'est pas prophétique, elle n'annonce aucun événement! Comment alors distinguer les types de paraboles? Comme d'habitude, c'est très simple: nous nous en tiendrons à ce que Jésus Christ lui-même a dit, sans rien ajouter ou ôter. Nous limiterons les interprétations aux seuls éléments qui peuvent être dérivés directement des récits ou d'autres textes particuliers et pertinents. Pour le reste, nous nous contenterons volontiers de la réponse du Seigneur: “Il ne vous appartient pas de connaître les temps ou les époques que le Père a placés sous son propre pouvoir”. – Actes 1:7
(Poursuivre)
Inscription
Pour être tenu au courant quand de nouveaux articles sont en ligne, rempli le formulaire ci-dessous. Si tu ne veux pas donner ton adresse e-mail, tu peux utiliser les services d’e-mail temporaires comme Yopmail ou créer une boite Gmail réservé aux courriers en provenance de Baruq.
En cliquant sur le bouton Envoi, je confirme consentir au traitement des données personnelles dans le cadre des lois sur la privacy.


Lis chaque jour la Bible!
Bible Study - by courtesy of pixabay.com
Visite lire.la.bible.baruq.uk
haut de page
Comment commenter avec Disqus?
Tu peux utiliser un compte Disqus. Si tu n’as pas de compte, clique sur le logo Disqus et suis les instructions.
Tu peux commenter comme invité: clique “I’d rather post as a guest” et suis les instructions.
Tu peux utiliser ton compte Google, Twitter ou Facebook.
Pour l’instant, les commentaires ne sont pas modérés. Néanmoins, il est nécessaire de respecter les règles de bon-sens ainsi que les lois en vigueurs. (la modération peut advenir a posteriori)
This website may use cookies to give you the very best experience. If you continue to visit it, you consent to this - but if you want, you can change your settings in the preferences of your web browser at any time. Please check this page to read our privacy policy and our use of cookies
haut de page