BaruQ
Nourriture pour les Témoins de Jéhovah réfléchis
“‘Mais toi, tu ne cesses de chercher pour toi de grandes choses. Ne continue pas à chercher. Car voici que je fais venir un malheur sur toute chair’, c’est là ce que déclare Jéhovah, ‘et vraiment je te donnerai ton âme pour butin dans tous les lieux où tu iras.’”
Avertissement: ce site ne prétend pas détenir la vérité. Le lecteur devrait être capable de faire preuve de discernement, examinant soigneusement les Écritures pour voir si ces choses sont ainsi. (Actes 17:11)
Robert King (e-watchman)
Un prochain changement en matière de Direction
AARON-TENDS-THE-LAMPSTAND2
La plupart des Témoins de Jéhovah apportera sans nul doute un déni total à l’assertion que la Société Watchtower a besoin d’un changement de direction en raison d’un sentiment de loyauté intense au supposé Esclave Fidèle et Avisé.

Cependant, tous les Témoins de Jéhovah devraient également être en accord avec l’affirmation que la seule opinion de poids ou de conséquence est celle de Dieu lui-même. Comme aucun d’entre nous ne se trouve dans la possibilité de demander directement à Jéhovah ce qu’il pense, nous devons compter sur les renseignements conservés qui révèlent sa pensée. À cet égard, les actions passées de Dieu reflètent ses jugements futurs. Et le fait est que les dirigeants de la Société Watchtower reconnaissent depuis longtemps que c’est de cette façon que la Bible fonctionne. Il y a de nombreux exemples dans l’histoire de l’ancien Israël où Dieu toléra jusqu’à un certain point de mauvais conducteurs pour son peuple pour ensuite opérer des changement radicaux. Une des premières personnes qui nous viennent à l’esprit est le Grand-Prêtre Éli. Il fut fidèle à son service dans le Tabernacle jusqu’à un âge avancé. Malheureusement, il fut répréhensible en condamnant faiblement la conduite éhontée et immorale de ses fils blasphémateurs par la simple phrase: ‘Ne faites pas cela, mes enfants.’ Vu qu’Éli permit que ses fils aient un tel irrespect pour Jéhovah, conséquemment Dieu les mit à mort et nomma Samuel pour le remplacer en tant que Grand-Prêtre. Un peu plus tard, après avoir remplacé le Grand-Prêtre, Dieu choisit David pour être roi à la place de Saül. Bien que ces événements transcrits dans la Bible peuvent servirent de pendant, ils ne sont pas obligatoirement prophétiques. Toutefois, les prophètes confirment aussi que nous devons nous attendre à ce que Dieu agisse de manière similaire lors de futurs jugements. Une obscure prophétie qui a à voir avec l’intervention divine visant à remplacer les dirigeants de son peuple se trouve dans le vingt-deuxième chapitre d’Ésaie. En réalité, il ne s’agit pas d’une prophétie obscure; elle est simplement mal comprise, mal appréciée ou alors encore en attente des jugements de Dieu. Mais avant d’examiner brièvement certains aspects de cette prophétie, nous voudrons nous remémorer que Jésus lui-même a prédit qu’un jour de nettoyage et de changement de gouvernance attendait la maison de Dieu. Dans le douzième chapitre de Luc, aux versets 42 à 47, Jésus parle de deux classes d’esclaves à qui sera donné autorité sur ses disciples. L’un sera jugé fidèle à ses attributions tandis que l’autre sera jugé comme étant un mauvais esclave. Que ces deux esclaves exercent l'autorité sur la maison spirituelle de Dieu est évident par le fait que Jésus a dit dans le verset 48: “Mais celui qui n’a pas compris et ainsi a fait des choses qui méritent des coups sera battu de peu [de coups]. Oui, tout homme à qui l’on a beaucoup donné, on exigera beaucoup de lui; et celui à qui l’on a confié beaucoup, on exigera de lui plus que d’ordinaire. Ainsi, selon l’illustration de Jésus, même l’esclave infidèle est en charge jusqu’au jour où il arrivera pour son inspection. Maintenant, considérons Ésaie 22:15-19 qui porte sur le jugement de Dieu contre un certain intendant nommé Shebna. Jéhovah commande à son prophète d’annoncer à l’avance son jugement, en disant: “Voici ce qu’a dit le Souverain Seigneur, Jéhovah des armées: “Va, entre chez cet intendant, chez Shebna, qui est au-dessus de la maison: ‘Qu’est-ce qui t’intéresse ici, et qui t’intéresse ici, pour que tu te sois creusé ici une tombe?’ Sur une hauteur il creuse sa tombe; dans un rocher il se taille une demeure. ‘Vois! Jéhovah te jette [à terre] d’un jet violent, ô homme robuste, et il t’empoigne vigoureusement. À coup sûr, il t’enroulera solidement, comme une balle pour un vaste pays. Là tu mourras, et là les chars de ta gloire seront le déshonneur de la maison de ton maître. Oui, je te pousserai hors de ta place; et de ta position officielle on te démolira. Tout comme l’esclave méchant de la parabole du Christ, Shebna a une position officielle dans la maison de Dieu; mais il est infidèle et égoïste. Du fait de son infidélité, Jéhovah a décrété qu’un homme du nom d'Éliakim remplacera Shebna. Les versets 21 & 22 disent à propos d'Éliakim: “Oui, je le revêtirai de ta robe, je lierai solidement sur lui ton écharpe, et ta domination, je la remettrai en sa main; et il devra devenir un père pour l’habitant de Jérusalem et pour la maison de Judas. Oui, je mettrai la clé de la maison de David sur son épaule, et il devra ouvrir sans que personne ferme, il devra fermer sans que personne ouvre. La Tour de Garde du premier Octobre 1981 contenait une analyse détaillée de cette prophétie. L’article expliquait parfaitement comment celle-ci annonce un changement de gérance à notre époque, en prélude à Har-Maguédon. En effet, dans le cadre antique, Schebna et Éliakim servaient dans la cour officielle d'Ézéchias, au moment où l'Empire assyrien menaçait Judas. C’est à cette occasion que l’ange de Jéhovah supprima 185’000 soldats assyriens, forçant ainsi Sennacherib à mettre un terme à sa campagne militaire. Cette intervention divine est un présage annonçant comment Dieu vaincra les armées du huitième roi à la bataille d’Har-Maguédon. Mais, selon la Tour de Garde, Shebna serait le pendant du clergé de la Chrétienté, tandis qu’Éliakim est bien évidemment identifié comme l’Esclave Fidèle et Avisé, associé à la Watchtower Society et aux Témoins de Jéhovah. L’article présente la période 1918/1919 comme l’époque où Jéhovah à supposément jugé sa maison et ôté l’intendant infidèle de ses responsabilités sur le peuple de Dieu. Toutefois, cette interprétation pose de nombreux problèmes. La première difficulté est que la Tour de Garde relie Shebna au clergé pour la simple raison que le clergé clame servir le Christ. L’article de la Tour de Garde dit:
Comme Schébna, qui faisait partie du gouvernement d’Ézéchias aux jours d’Ésaïe, des ecclésiastiques de la chrétienté revendiquent le droit exclusif à l’intendance terrestre du Grand Ézéchias, Jésus Christ.
Voici donc le problème: Shebna ne fit pas que prétendre avoir un poste d’intendance; il avait effectivement une position officielle comme secrétaire à la cour royale d’Ézéchias. Voilà pourquoi Jéhovah entreprit de le démettre officiellement de sa position. S’il doit y avoir un parallèle moderne, comment Jéhovah pourrait reconnaître le clergé des centaines de sectes querelleuses de la Chrétienté comme ayant une quelconque position officielle sur ses serviteurs oints? Le second problème avec cette interprétation particulière est qu’il est supposé que le Maître intervint en 1919 pour exalter la classe d'Éliakim (l’intendant fidèle) sur tous ses biens. C’est tout simplement impossible! Selon le propre récit de Jésus au sujet de l’esclave fidèle, ce dernier n’est pas récompensé avant l’arrivée du Fils de l’homme. Matthieu 24: 42-47 situe clairement l’arrivée du Christ à un temps futur: “Veillez donc, parce que vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. “Mais sachez ceci: si le maître de maison avait su à quelle veille venait le voleur, il se serait tenu éveillé et n’aurait pas laissé forcer sa maison. Voilà pourquoi, vous aussi, montrez-vous prêts, car c’est à une heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme vient. “Quel est donc l’esclave fidèle et avisé que son maître a établi sur ses domestiques, pour leur donner leur nourriture en temps voulu? Heureux cet esclave si son maître, en arrivant, le trouve en train de faire ainsi! Vraiment, je vous le dis: Il l’établira sur tous ses biens." Si le Fils de l’homme est arrivé en 1914 et qu’il a déjà prononcé son jugement, alors quel besoin y-a-t’il pour qui que ce soit de rester éveillé? Et, si le Maître a déjà jugé la maison de Dieu et expulsé l’esclave méchant, pourquoi y-a-t’il plus de problèmes maintenant que jamais auparavant?
(cet article à été écrit en 2003 dans sa première version; chaque Témoin de Jéhovah sincère devrait méditer sur les implications de la dernière révision de la Watchtower concernant la prophétie de l’esclave fidèle et avisé qui sera nommé sur tous les bien du maître dans l’avenir. En repoussant cette nomination, la Watchtower a habilement dissous la possibilité qu’une quelconque classe de l’esclave mauvais se manifeste prochainement. Il ne faut pas s’émerveiller si Jésus posa cette question: qui est réellement l’esclave fidèle et avisé?)
Si nous espérons interpréter correctement la Parole de Dieu, nous devons accepter le fait que, en accord avec l’illustration de Jésus, l’esclave mauvais détient l’autorité sur ses compagnons jusqu’au jour où le maître de la maisonnée fait son inspection surprise. Cela est en harmonie avec la parabole connexe dans laquelle Jésus parle du blé et de la zizanie qui poussent ensemble jusqu’à la moisson, lors de la réelle conclusion quand les anges s’occupent de la séparation finale. Jusqu’à aujourd’hui, les Témoins de Jéhovah ont toujours compris que l’esclave mauvais était en dehors de la congrégation. Mais, pour être cohérent avec notre raisonnement, nous sommes obligés d’admettre que l’esclave mauvais et l’esclave fidèle co-existent dans la même demeure jusqu’à ce que Jésus arrive et que commence la période du jugement. Le soucis est que les Témoins de Jéhovah ne peuvent simplement pas reconnaître l’esclave mauvais au milieu d’eux. Toutefois, Jéhovah n’est pas soumis à aucunes sortes d’influences illusoires. Fort probablement, le défaut le plus évident dans l’interprétation actuelle de la Watchtower est dû au fait que la réalisation de la prophétie contenue dans le chapitre 22 d’Ésaie a à voir avec la chute de Jérusalem. Ce qui est intéressant de noter, c’est que Shebna et Éliakim étaient des personnes réelles qui vivaient au temps d’Ésaie, à l’époque où, ainsi qu’il est mentionné, l’Empire assyrien conquit Israël et se mettait en route pour assujettir Judas et Jérusalem. Les versets 1 à 11 prédisent les conditions réelles du siège de la ville. Pourtant, comme nous raconte le chapitre 37 d’Ésaie, à cette occasion Jéhovah intervient et épargne Jérusalem. Shebna et Éliakim sont même mentionnés lors du récit de la confrontation avec les envoyés Assyriens qui demandent la capitulation de Jérusalem aux mains de Sennacherib. La Watchtower reconnaît que la prophétie ne semble pas avoir eu un accomplissement littéral à l’époque. Nous pouvons lire dans l’ouvrage “La prophétie d’Isaïe, lumière pour tous les humains I” le commentaire suivant à la page 230:
En Isaïe chapitre 22, il est question d’un tel siège, d’un siège contre Jérusalem. Quand a-t-il lieu ? Il est difficile de désigner un siège qui ait correspondu à tous les détails dépeints. La prophétie s’entend sans doute mieux comme une description générique des divers sièges que subira Jérusalem, comme un avertissement général de ce qui l’attend.
Le fait qu’elle n’a pas eu un accomplissement complet au temps de Shebna et d'Éliakim est une indication certaine que le vrai accomplissement de la prophétie a à voir avec l’organisation Chrétienne. Pourquoi peut-on affirmer cela? Notons que le langage utilisé pour décrire la fonction d'Éliakim se rapporte au Royaume du Christ. Plus spécifiquement, le verset 22 déclare: “Oui, je mettrai la clé de la maison de David sur son épaule, et il devra ouvrir sans que personne ferme, il devra fermer sans que personne ouvre.” La maison de David est, bien sûr, le royaume céleste du Christ. Les étudiants de la Bible reconnaîtront une phrase similaire dans Révélation 3:7 décrivant l’autorité du Christ sur les congrégations. On y lit: “Voici les choses qu’il dit, celui qui est saint, qui est véridique, qui a la clé de David, qui ouvre de sorte que personne ne fermera, et qui ferme de sorte que personne n’ouvre.” Éliakim doit donc représenter le même groupe de Chrétiens oints qui est décrit dans la Révélation comme étant à l’existence durant le jour du Seigneur à qui Christ ouvre une porte de privilèges spéciaux durant la tribulation (décrite quelques versets plus bas comme “l’heure de l’épreuve, qui doit venir sur la terre habitée tout entière”). Nous trouvons dans les premiers versets un aspect intéressant de la prophétie. Nous lisons: “Tu étais pleine de tumulte, ville agitée, cité en liesse. Tes tués ne sont pas les tués par l’épée, ni les morts au combat. Tous tes dictateurs ont fui en même temps. Sans [qu’on ait eu à tirer de] l’arc, ils ont été faits prisonniers. Tous ceux des tiens qu’on a trouvés ont été faits prisonniers ensemble. Ils s’étaient enfuis au loin.” ésus aussi a prédit que la Cité de Dieu, Jérusalem, serait assiégée durant la conclusion du système. Et il a expressément dit que c’était parce que la ‘justice doit se faire, pour que toutes les choses qui sont écrites soient accomplie.’ Révélation 11.2 connecte expressément la ville sainte à la congrégation Chrétienne. Cela étant, la prophétie d’Ésaie 22 décrit apparemment précisément ce que le Christ a prédit concernant la désolation de Jérusalem afin que ‘toutes les choses qui sont écrites soient accomplie.’ Une chose est certaine: il n’est pas ordinaire que lors d’un siège ceux qui tombent au combat ne soient tués ni par l’arc ni par l’épée. À cet égard, il se peut que la prophétie prédise comment une grande partie du peuple de Dieu cédera à la crainte et sera emporté en captivité, pour ainsi dire, en reniant sa foi. Apparemment, les dictateurs sont les chefs spirituels qui abandonnent le troupeau durant le temps de la calamité. C’est pourquoi le prophète est inconsolable lorsque qu’il dit dans les versets 4 & 5: “C’est pourquoi j’ai dit: “Détournez de moi vos regards. Je veux exprimer mon amertume par des pleurs. N’insistez pas pour me consoler au sujet du pillage de la fille de mon peuple. Car c’est le jour de confusion, d’écrasement et de désarroi, que le Souverain Seigneur, Jéhovah des armées, a dans la vallée de la vision.” C’est dans le cadre de la tribulation que Jéhovah fait tomber Shebna (représentant le méchant esclave moderne) de sa position et de statut officiel dans la maison de Dieu et pourvoit à une nouvelle direction sous les fils de Dieu qui doivent encore être révélés.
Lectures recommandées
Perimeno
Le point de vue de Dieu à propos de l’offrande de soi (consécration)
girl-praying-hands-eyelashes-41942
Quelle est le point de vue de Dieu sur l’offrande de soi, ou consécration? Le fait est que Jéhovah Dieu n'a rien dit sur le sujet! Sa Parole, la Bible, n'enseigne pas la nécessité de nous consacrer à lui pour gagner le salut. Puisque Dieu est silencieux sur le sujet, les hommes se sont sentis libres de définir ce qu'ils veulent que consécration signifie. Pour cette raison, je trouve nécessaire de citer largement les publications de la Société, puis de les comparer à ce que les Écritures disent réellement. La mise en forme grasse ou italique dans les nombreuses citations est mon fait, pour mettre en évidence ou souligner le point particulier en cours.
(Poursuivre)
Acalia & Marta
Paraboles pour notre temps (1ère partie)
Carl-Bloch-Sermon-on-the-Mount
Qu’est-ce que les paraboles de Jésus ont à nous dire? Sont-elles en relation avec notre temps? Tout d'abord, nous devons les identifier et comprendre lesquelles d’entre elle ont une application prophétique. Par exemple, la parabole du fils prodigue contient un excellent enseignement pour nous, mais n'est pas prophétique, elle n'annonce aucun événement! Comment alors distinguer les types de paraboles? Comme d'habitude, c'est très simple: nous nous en tiendrons à ce que Jésus Christ lui-même a dit, sans rien ajouter ou ôter. Nous limiterons les interprétations aux seuls éléments qui peuvent être dérivés directement des récits ou d'autres textes particuliers et pertinents. Pour le reste, nous nous contenterons volontiers de la réponse du Seigneur: “Il ne vous appartient pas de connaître les temps ou les époques que le Père a placés sous son propre pouvoir”. – Actes 1:7
(Poursuivre)
Inscription
Pour être tenu au courant quand de nouveaux articles sont en ligne, rempli le formulaire ci-dessous. Si tu ne veux pas donner ton adresse e-mail, tu peux utiliser les services d’e-mail temporaires comme Yopmail ou créer une boite Gmail réservé aux courriers en provenance de Baruq.
En cliquant sur le bouton Envoi, je confirme consentir au traitement des données personnelles dans le cadre des lois sur la privacy.


Lis chaque jour la Bible!
Bible Study - by courtesy of pixabay.com
Visite lire.la.bible.baruq.uk
haut de page
Comment commenter avec Disqus?
Tu peux utiliser un compte Disqus. Si tu n’as pas de compte, clique sur le logo Disqus et suis les instructions.
Tu peux commenter comme invité: clique “I’d rather post as a guest” et suis les instructions.
Tu peux utiliser ton compte Google, Twitter ou Facebook.
Pour l’instant, les commentaires ne sont pas modérés. Néanmoins, il est nécessaire de respecter les règles de bon-sens ainsi que les lois en vigueurs. (la modération peut advenir a posteriori)
This website may use cookies to give you the very best experience. If you continue to visit it, you consent to this - but if you want, you can change your settings in the preferences of your web browser at any time. Please check this page to read our privacy policy and our use of cookies
haut de page