BaruQ
Nourriture pour les Témoins de Jéhovah réfléchis
“‘Mais toi, tu ne cesses de chercher pour toi de grandes choses. Ne continue pas à chercher. Car voici que je fais venir un malheur sur toute chair’, c’est là ce que déclare Jéhovah, ‘et vraiment je te donnerai ton âme pour butin dans tous les lieux où tu iras.’”
Avertissement: ce site ne prétend pas détenir la vérité. Le lecteur devrait être capable de faire preuve de discernement, examinant soigneusement les Écritures pour voir si ces choses sont ainsi. (Actes 17:11)
Perimeno
"Vous êtes déjà purs à cause de la parole que je vous ai dite.” (Jean 15:3)
Que voulait dire Jésus quand, après avoir renvoyé Judas, il a dit à ses onze apôtres fidèles qu'ils étaient “déjà purs” à cause de la parole qu'il leur avait dite? Rappelez-vous plus tôt, lorsque Jésus a pris un bassin avec de l'eau et a commencé à laver les pieds de ses disciples (avec Judas encore présent), Pierre a objecté et a dit: "Non, jamais tu ne me laveras les pieds". Il a été effrayé quand Jésus lui a répondu en disant: "Si je ne te lave pas, tu n’as pas de part avec moi". Pierre a immédiatement renversé son objection et a répondu: "Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête". À son tour, Jésus a répondu: “Celui qui s’est baigné n’a besoin que de se faire laver les pieds, mais il est entièrement pur. Et vous, vous êtes purs, mais pas tous”. L'apôtre Jean, l'un des douze qui était présent, explique plus loin: "[Jésus] connaissait en effet l’homme qui le livrait (Judas). C’est pourquoi il dit: ‘Vous n’êtes pas tous purs’”.(Jean 13: 2-11)

Cela amène la question suivante: de quelle manière une personne devient-elle “pure"? Est-ce par la parole de Dieu, comme Jésus l'indique ci-dessus? Ou est-ce que nous devenons purs lorsque nous sommes baignés dans l'eau, c'est-à-dire le baptême, comme certains le suggèrent à propos du lavage des pieds de ses disciples, car ils ont tous été baptisés par Jean le Baptiste? (Jean 12:49, 50; Actes 22:16) Jésus parle-t-il d'une propreté “spirituelle”, et donc le lavage des pieds de ses disciples était-il “en symbole” de cette purification? Saviez-vous que l'expression "en symbole de" ne se trouve nulle part dans la Bible, bien qu'elle apparaisse dans la Traduction du Monde Nouveau (TMN) en quatre endroits, tout cela dans le cadre du baptême de Jean le Baptiste? Par exemple, selon la TMN, Marc 1:4 dit: “Jean le baptiseur parut dans le désert, prêchant un baptême [symbole] de repentance pour le pardon des péchés”. (voir aussi Luc 3:3; Actes 13:24; 19:4)
εγενετο ιωαννης ο βαπτιζων εν τη ερημω κηρυσσων βαπτισμα μετανοιας εις αφεσιν αμαρτιων (ΚΑΤΑ ΜΑΡΚΟΝ 1:4)
L’expression “en symbole” est indiquée entre crochets car il est reconnu que ces mots n'apparaissent pas dans les manuscrits originaux. Les mots sont ajoutés par les traducteurs; ils sont apocryphe, il s’agit d’une interpolation; je suppose que c’est pour expliquer la signification du baptême de Jean. Mais plutôt que de clarifier le sens, cela cause souvent de la confusion. Jean le Baptiste a été nommé par Dieu pour “préparer le chemin de Jéhovah”, pour que le peuple revienne vers Dieu avant le ministère de Jésus. (Luc 3:2-18) Jean prêchait et baptisait pour “la repentance pour le pardon des péchés”, parce que le pardon réel des péchés suivrait la mort de Jésus. (Romains 5:6-10) Après la mort de Jésus, le baptême était pour le pardon des péchés, et pas seulement pour le repentir. (Actes 2:38; 22:16) Le baptême symbolise-t-il notre purification de nos péchés? Pour que Dieu nous pardonne nos péchés, il y a trois conditions à respecter:
  • La repentance pour nos péchés - notre désobéissance passée à Dieu; car sans véritable repentance, il n'y a pas de pardon. (Ésaïe 1:16-20; Luc 13:3)
  • Ensuite, le pardon complet pour nos péchés est rendu possible par la mort de Jésus, dans laquelle nous devons mettre notre foi. (Jean 8:24; 1 Corinthiens 15:22)
  • Ceci doit être suivi par le baptême, car le baptême est un commandement de Dieu. La Bible ne dit pas que le baptême est “symbole” de quoi que ce soit (et certainement pas en symbole de notre offrande de soi à Dieu, ce qui n’est même pas mentionné dans les Écritures). En nous soumettant au baptême de l'eau, nous démontrons simplement notre obéissance au commandement de Dieu. Ne nous sommes-nous pas déjà repenti de notre désobéissance passée? Par conséquent, c'est par notre obéissance que nous obtenons un état de pureté devant Dieu, non pas parce que l'eau en elle-même nous purifie. (comparez Matthieu 7:21-23)
Le prophète Ésaïe a écrit: “‘Lavez-vous, purifiez-vous; ôtez de devant mes yeux la méchanceté de vos manières d’agir; cessez de faire le mal. Apprenez à faire le bien; recherchez le droit, redressez l’oppresseur; rendez jugement pour l’orphelin de père, plaidez la cause de la veuve. Venez donc et remettons les choses en ordre entre nous’, dit Jéhovah. ‘Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige; s’ils sont rouges comme de l’étoffe cramoisie, ils deviendront comme de la laine. Si vous témoignez de la bonne volonté et si vous écoutez, vous mangerez le bon du pays. Mais si vous refusez et si vraiment vous êtes rebelles, par l’épée vous serez dévorés; car la bouche même de Jéhovah [l’]a dit’”. (Ésaïe 1:16-20) Nous devenons purs aux yeux de Dieu par notre obéissance; non par l'eau littérale, ni en entendant simplement la parole de Dieu. Par conséquent, quand Jésus a dit: "Vous êtes déjà purs à cause de la parole que je vous ai dite”, il reconnaissait que ses disciples étaient obéissants à sa parole; car, par leur obéissance, ils continuèrent à être des sarments de la vigne qui était Jésus, et leur obéissance produisait de bons fruits. En effet, Jésus a poursuivi en leur disant: “Je suis la vraie vigne, et mon Père est le cultivateur. Tout sarment en moi qui ne porte pas de fruit, il l’enlève, et tout [sarment] qui porte du fruit, il le purifie, pour qu’il porte plus de fruit. Vous êtes déjà purs à cause de la parole que je vous ai dite … Je suis la vigne, vous êtes les sarments. Qui demeure en union avec moi, et moi en union avec lui, celui-là porte beaucoup de fruit; parce que, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire … Mon Père est glorifié en ceci: que vous continuiez à porter beaucoup de fruit et que vous vous montriez mes disciples. Comme le Père m’a aimé et moi je vous ai aimés, demeurez dans mon amour. Si vous observez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi j’ai observé les commandements du Père et demeure dans son amour”. (Jean 15:1-10) Il est absolument essentiel que nous soyons purs en restant fidèles à la parole de Dieu. Jésus a dit que le Père nous purifiait afin que nous portions beaucoup de fruits; et Ésaïe souligne que cela peut inclure l'affinement "dans le four de fusion de l’affliction". (Ésaïe 48:10, 17,18) Nous sommes purifiés, c'est-à-dire sanctifiés par la parole de Dieu, comme Jésus a dit dans sa prière à son Père: "Sanctifie-les par le moyen de la vérité; ta parole est vérité". (Jean 17:17; 1 Pierre 1:14-16) Puisque c'est la vérité de la parole de Dieu qui nous sanctifie, pouvez-vous voir pourquoi il est si important que nous n'acceptions que la vérité de la Parole de Dieu? Oui, toute contrevérité, toute erreur et tout mensonge qui peuvent trouver leur chemin dans notre culte nous rendent impurs; ce qui, à son tour, entraînera le rejet en tant que sarment et notre dessèchement; "on ramasse ces sarments et on les jette au feu, et ils brûlent". (Jean 15:6; 4:23,24; Matthieu 15:3-9; 23: 25,26)
Lectures recommandées
Perimeno
Le point de vue de Dieu à propos de l’offrande de soi (consécration)
girl-praying-hands-eyelashes-41942
Quelle est le point de vue de Dieu sur l’offrande de soi, ou consécration? Le fait est que Jéhovah Dieu n'a rien dit sur le sujet! Sa Parole, la Bible, n'enseigne pas la nécessité de nous consacrer à lui pour gagner le salut. Puisque Dieu est silencieux sur le sujet, les hommes se sont sentis libres de définir ce qu'ils veulent que consécration signifie. Pour cette raison, je trouve nécessaire de citer largement les publications de la Société, puis de les comparer à ce que les Écritures disent réellement. La mise en forme grasse ou italique dans les nombreuses citations est mon fait, pour mettre en évidence ou souligner le point particulier en cours.
(Poursuivre)
Acalia & Marta
Paraboles pour notre temps (1ère partie)
Carl-Bloch-Sermon-on-the-Mount
Qu’est-ce que les paraboles de Jésus ont à nous dire? Sont-elles en relation avec notre temps? Tout d'abord, nous devons les identifier et comprendre lesquelles d’entre elle ont une application prophétique. Par exemple, la parabole du fils prodigue contient un excellent enseignement pour nous, mais n'est pas prophétique, elle n'annonce aucun événement! Comment alors distinguer les types de paraboles? Comme d'habitude, c'est très simple: nous nous en tiendrons à ce que Jésus Christ lui-même a dit, sans rien ajouter ou ôter. Nous limiterons les interprétations aux seuls éléments qui peuvent être dérivés directement des récits ou d'autres textes particuliers et pertinents. Pour le reste, nous nous contenterons volontiers de la réponse du Seigneur: “Il ne vous appartient pas de connaître les temps ou les époques que le Père a placés sous son propre pouvoir”. – Actes 1:7
(Poursuivre)
Inscription
Pour être tenu au courant quand de nouveaux articles sont en ligne, rempli le formulaire ci-dessous. Si tu ne veux pas donner ton adresse e-mail, tu peux utiliser les services d’e-mail temporaires comme Yopmail ou créer une boite Gmail réservé aux courriers en provenance de Baruq.
En cliquant sur le bouton Envoi, je confirme consentir au traitement des données personnelles dans le cadre des lois sur la privacy.


Lis chaque jour la Bible!
Bible Study - by courtesy of pixabay.com
Visite lire.la.bible.baruq.uk
haut de page
Comment commenter avec Disqus?
Tu peux utiliser un compte Disqus. Si tu n’as pas de compte, clique sur le logo Disqus et suis les instructions.
Tu peux commenter comme invité: clique “I’d rather post as a guest” et suis les instructions.
Tu peux utiliser ton compte Google, Twitter ou Facebook.
Pour l’instant, les commentaires ne sont pas modérés. Néanmoins, il est nécessaire de respecter les règles de bon-sens ainsi que les lois en vigueurs. (la modération peut advenir a posteriori)
This website may use cookies to give you the very best experience. If you continue to visit it, you consent to this - but if you want, you can change your settings in the preferences of your web browser at any time. Please check this page to read our privacy policy and our use of cookies
haut de page