BaruQ
Nourriture pour les Témoins de Jéhovah réfléchis
“‘Mais toi, tu ne cesses de chercher pour toi de grandes choses. Ne continue pas à chercher. Car voici que je fais venir un malheur sur toute chair’, c’est là ce que déclare Jéhovah, ‘et vraiment je te donnerai ton âme pour butin dans tous les lieux où tu iras.’.”
Avertissement: ce site ne prétend pas détenir la vérité. Le lecteur devrait être capable de faire preuve de discernement, examinant soigneusement les Écritures pour voir si ces choses sont ainsi. (Actes 17:11)
Israeli Bar Avaddhòn
Continuez à faire cela en souvenir de moi

Depuis la venue de Jean le Baptiseur jusqu’à maintenant, le royaume des cieux est le but vers lequel les hommes se pressent, et ceux qui se pressent ainsi s’en emparent. – Matthieu 11:121

Vendredi 19 avril 2019, des millions de témoins de Jéhovah et de sympathisants de par le monde se réuniront pour commémorer la mort de Jésus-Christ. Toutefois, la majeure partie d’entre eux assistera à cet événement important en qualité de “spectateur”, observant le pain et le vin “passer” de main en main sans manger ni boire. Il en sera ainsi, car d’après la doctrine officielle de l’Organisation, les “oints” sont les seuls à avoir le droit de manger le pain et de boire le vin, étant donné que le Christ aurait fait une alliance pour un royaume avec eux seulement, leur ouvrant la perspective d’aller au ciel, et que donc, ils sont les seuls à avoir été invités à prendre les emblèmes. Tous les autres, c’est-à-dire ceux qui ont comme destinée la vie terrestre, sont invités à y assister respectueusement, sans y participer.


Évidemment, la première question à affronter serait celle de savoir comment s’assurer de l’onction de telle ou telle personne, puisque le seul moyen de le comprendre semble être la propre conviction des intéressés. Pour éviter que tous, un beau matin, se déclarent “oint”, on met en avant la sérieuse responsabilité que comporte pour un individu le fait de ‘manger ou boire alors qu’il n’en est pas digne’ (1 Corinthiens 11:27) et on ajoute que le nombre des élus devrait être complet, ou en d’autres termes, que celui qui se déclare oint a certainement des problèmes mentaux. On s’attend donc à ce que les personnes ointes soient d’un âge avancé. Mais la Bible enseigne-t-elle vraiment cette doctrine?

C’est une question qui sera abordée dans un prochain article (une recherche sur ce site pourra aussi mener à une réflexion basée sur les études de personnes comme Perimeno, par exemple). Dans tous les cas, il importe de se demander si, quand il instaura la commémoration de sa mort, Jésus fit clairement comprendre que seuls ceux qui nourrissent une “espérance céleste” ont le droit de participer aux emblèmes.

À partir du moment où les futurs rois du royaume de Dieu ne sont pas choisi a priori, puisque les témoins de Jéhovah n’enseignent pas la prédestination, mais qu’ils seront choisis parmi ceux qui “se pressent”, comme dit le texte en exergue de cet essai, on devrait arriver à la conclusion que tous les chrétiens doivent prendre les emblèmes puisqu’ils sont tous de potentiels “oints”. – Confronter Philippiens 3:13, 14

Luc 22:19, 20 parle du corps qui va être donné et du sang qui doit être versé “pour vous”. De qui parle-t-il? Le sang du Christ a-t-il été versé seulement pour ses douze apôtres et un nombre restreint de chrétiens? Qui bénéficiera de la rançon? Seulement les “oints” ou tous ceux qui ont foi en lui? (1 Jean 2:2) N’est-il pas dit, à propos de la grande foule, dont les témoins de Jéhovah font état de la nature terrestre, c’est-à-dire qu’elle est composée de ceux qui survivront à Harmaguédon pour vivre sur terre, qu’ils lavent leur longue robe dans le sang de l’agneau? (Révélation 7:9, 14) Jésus n’est-il par mort pour tous?

Pendant qu’ils continuaient à manger, Jésus prit un pain et dit une prière de bénédiction. Puis il le rompit, le donna aux disciples et leur dit: “Prenez, mangez. Ceci représente mon corps.” Il prit aussi une coupe et dit une prière de remerciement. Puis il la leur donna et leur dit: “Buvez-en tous, car ceci représente mon sang, le ‘sang de l’alliance’, qui va être versé en faveur de beaucoup pour le pardon des péchés”. Matthieu 26:26-28

Jésus lui-même explique que la commémoration de sa mort est, justement, un souvenir de la signification de sa mort qui est advenue pour tout le monde et permet le pardon des péché et donc, la vie éternelle, et non de l’alliance avec des co-régnants. L’alliance pour un royaume est rapportée en Luca 22:28-30, après la dispute entre les apôtres, alors que la commémoration est déjà conclue. Les témoins de Jéhovah qui aiment les Écritures plus que leur propre religion sont encouragés à prendre le temps de lire ces versets.

Jesus dit qu’ils sont constamment restés avec lui dans ses épreuves et donc, en harmonie avec Matthieu 11:12, ceux-ci se sont pressés pour s’emparer du royaume. Pour cette raison, Jésus a pu faire ce pacte, ou alliance, avec eux.

Il est évident que la mort de Jésus ouvre la voie à la résurrection céleste, et donc, à la résurrection de ce petit groupe, mais rien n’indique que seuls les quelques dirigeants présumés seraient en droit de participer en prenant les emblèmes. Sa mort devait être la rançon bénéficiant à toute l’humanité et c’était le motif principal dont “tous ceux qui exercent la foi en lui” devaient se souvenir. – Jean 3:16

Quand il dit “continuez à faire cela en souvenir de moi”, Jésus parlait bel et bien de manger le pain et de boire le vin, et non simplement d’observer. Pareillement, par “beaucoup”, il entendait tous ceux qui auraient exercé la foi dans ce sacrifice, reconnaissant sa signification. Donc, pour quelle raison seuls ceux qui nourrissent l’espoir céleste devraient prendre les emblèmes?

Il est très probable que l’histoire récente des témoins de Jéhovah soit responsable de cette interprétation, du temps où il était enseigné que la “grande foule” était aussi une classe céleste, mais de second ordre. Du fait que les composants de cette classe étaient de second ordre, c’est-à-dire, moins fidèles et moins purs que les autres, il n’était pas envisageable de leur donner des charges de responsabilité. Cela a créé des différences substantielles dès le début, différences qui persistent de nos jours. Cela crée des difficultés objectives à considérer tout le monde comme étant un seul troupeau sous la direction d’un seul berger (Jean 10:16), tous égaux (Actes 10:34), sans envie ni jalousie (Matthieu 23:8). Cette interprétation est aussi risquée du fait de la faiblesse humaine qui pousse à attribuer une importance exagérée aux hommes. – 1 Corinthiens 1:12; 3:6-8

Certainement que certains trouveront à redire à propos de ces affirmations, mais si les membres du Collège Central “doivent tous être oints”, nous ne pouvons en toute honnêteté dire que nous nous considérons tous égaux puisque les faits ont plus de forces que les paroles. Il est probable que l’on nous citera Romains 8:14 pour affirmer que la Bible fait elle-même cette distinction entre “oints” et “non-oints”. Le verset dit que “tous ceux qui sont conduits par l’esprit de Dieu sont bel et bien fils de Dieu”. Toutefois, prenons en considération le contexte de Romains chapitre huit.

On y trouvera un contraste fait entre la loi mosaïque et la loi de l’esprit “qui donne la vie en union avec Christ Jésus [et] t’a libéré de la loi du péché et de la mort”. On y lira encore que “ceux qui vivent selon la chair fixent leur pensée sur les choses de la chair, mais ceux qui vivent selon l’esprit fixent leur pensée sur les choses de l’esprit” et ensuite que “si vous vivez selon la chair, vous mourrez à coup sûr; mais si avec l’aide de l’esprit vous faites mourir les pratiques du corps, vous vivrez. En effet, tous ceux qui sont conduits par l’esprit de Dieu sont bel et bien fils de Dieu.” Ainsi, il est suffisant de lire le contexte pour comprendre sans préjugés que cette prise de conscience ne consiste pas à savoir si nous sommes “oints” ou pas, mais si nous vivons selon les désirs de la chair ou de l’esprit. Le contraste dont il est parlé est entre ceux qui sont en harmonie avec la chair, et qui sont donc destinés à mourir, et ceux ceux qui sont en harmonie avec l’esprit. Ce n’est pas un contraste entre “oints” et “non-oints”. Il n’y a aucune opposition entre ceux qui auraient “l’espérance céleste” et ceux qui auraient “l’espérance terrestre”.

En plus du fait d’établir qui peut se définir “fils de Dieu”, c’est-à-dire, TOUS ceux qui sont en harmonie avec l’Esprit, Paul continue en disant que “l’esprit lui-même témoigne avec notre esprit que nous sommes enfants de Dieu”, donc, que nous sommes conscients que nous vivons selon l’esprit de Dieu et non selon les désirs de la chair. – Romain 8:16

Il s’ensuit de cela que “prendre les emblèmes” n’est pas en rapport avec la certitude d’avoir l’espérance céleste plutôt que terrestre.

Même le terme “oint”, ainsi qu’il est utilisé par les témoins de Jéhovah, est fallacieux. Si nous savons que Dieu ne prédestine personne à être roi et prêtre – autrement, il serait injuste de dire de se presser si les jeux étaient déjà faits, n’est-ce pas? – nous ne pouvons pas accepter la croyance que certains sont oints en ce sens. En outre, si l’onction biblique a à voir avec la charge de roi ou avec l’Esprit-Saint, nous savons que personne n’est roi parmi nous (Matthieu 23:8-12) et, de l’aveu même des témoins de Jéhovah, aujourd’hui personne ne peut se vanter d’être oint de l’Esprit. – 1 Corinthiens 13:8

Même la distinction entre “être inspiré” et “être guidé par l’Esprit” (expression souvent utilisé pour justifier d’évidentes erreurs doctrinales et organisatives) n’est pas claire, ni même comment le fait d’être guidé par l’Esprit signifie être oint. Dans le passé, Dieu a versé son esprit sur nombre de personnes qui n’avaient aucune espérance céleste, vu que les hébreux de l’antiquité croyaient à la résurrection terrestre. Des prophètes comme Abacuq, Ézéchiel, Élisée, pour ne citer que ces trois, furent indubitablement oints, mais ont-ils jamais eu l’espérance céleste? Nous savons que depuis la mort du dernier apôtre, les dons de l’esprit ont cessé et donc, en quel sens les “oints” sont-ils oints? Si ceux-ci ne sont pas choisis à l’avance (on ne sait pas s’ils régneront au ciel, à la fin), qu’ils n’ont aucun don de l’Esprit (ceux-ci ont cessé au premier siècle) et qu’ils ne sont même pas inspirés, qu’est-ce qui distingue un oint d’un autre serviteur de Dieu? Si nous sommes tous frères, comme le dit Jésus, et que personne ne doit se placer en position de supériorité en se faisant appeler conducteur ou maître, comment concilier la compréhension selon laquelle les oints seraient d’ors et déjà fils de Dieu, tandis que la grande foule le serait à la fin du Millenium? Cela donne-t-il l’impression d’un seul troupeau et d’un seul berger? Et tous les versets qui, selon la compréhension actuelle, s’appliqueraient aux oints, tandis que les autres en bénéficieraient seulement par extensions, découragent-ils l’envie et nous poussent-ils à nous considérer tous égaux? Le fait d’être appelés “fils de Dieu” ou non est-il une question de sémantique?

Dans la Bible, l’unique distinction qui est faite entre ceux qui sont “fils de Dieu” et ceux qui ne le sont pas regarde ceux qui l’aime ou ne l’aime pas (Deutéronome 32:5; 2 Corinthiens 6:18). Ainsi, si personne n’est vraiment “oint” et qu’il n’y a pas d’élus pour accéder à la royauté, cela signifie que nous sommes tous égaux, tous encouragés à courir vers le même but, la sanctification du nom de Dieu et non le lieu de destination final, tous invités à nous “presser” dans les œuvres bonnes et que nous sommes tous “un seul troupeau, un seul berger”. – Romains 12:10

“Heureux et saints tous ceux qui ont part à la première résurrection” et donc, il y effectivement une grande supériorité de ceux qui recevront la première résurrection sur ceux les autres, mais cela aura lieu seulement après leur mort et leur résurrection (Révélation 20:6). Jéhovah sera le seul à déterminer qui fera partie de ces rois et prêtres et les personnes concernées ne le sauront qu’à la fin. L’apôtre Paul lui-même ne pouvait dire avec certitude avoir reçu le prix: il pouvait seulement “se presser” . – Confronter . – Confronter Phlippiens 3:13, 14

Ainsi, durant la commémoration, qui devrait participer au pain et au vin? La réponse est simple: TOUS les chrétiens..

Nous tous devrions prendre les emblèmes, car cela concerne l’importance de sa mort et NON PAS l’alliance. De plus, personne ne sera oint jusqu’à ce que Jéhovah ne verse de nouveau son Esprit. – Actes 2:17

Comment concilier cette compréhension avec le terme “saint”, si, comme nous l’avons vu, personne n’est oint tant que Dieu n’a pas versé son esprit?

La Bible mentionne beaucoup de personnes saintes. En Lévitique 20:26, nous lisons que Jéhovah, qui est saint, prétend la sainteté chez son peuple. Tant qu’il se montra fidèle, le peuple d’Israele fut saint. Ceux qui sont chargés de juger doivent être saints. Les anges fidèles sont appelés les “saints anges”. Il est évident que le titre “saint” est employé dans les Écritures sans connexion particulière avec l’espérance.

Nous comprenons aussi qu’il y a divers échelons de sainteté. Jéhovah, en effet, est saint au plus haut degré. Ceux qui recevront la première résurrection auront une position supérieure à tous les saints anges, laissant supposer que même leur sainteté sera plus grande. Cela n’arrive, cependant, qu’après leur mort et leur résurrection. – Confronter Daniel 7:27

En outre, n’oublions pas que Jean 17:17 nous rappelle que c’est la vérité de la Parole de Dieu qui nous rend saints.

Chacun d’entre nous peut être saint dans la mesure où il met en pratique la Parole de Dieu dans sa propre vie. Nous pouvons commencer à le faire dès la prochaine commémoration. – Psaume 119:105

Inscription
Pour être tenu au courant quand de nouveaux articles sont en ligne, rempli le formulaire en cliquant ici. Si tu ne veux pas donner ton adresse e-mail, tu peux utiliser les services d’e-mail temporaires comme Yopmail ou créer une boite Gmail réservé aux courriers en provenance de Baruq.

Lectures recommandées
Examinons nos croyances:

l'existence de Dieu

Si on demande à un chrétien, et spécialement à un Témoin de Jéhovah, de fournir une preuve de l’existence de Dieu, il y a de grande chance pour qu’il cite le verset quatre du troisième chapitre de la lettre aux Hébreux, "toute maison est construite par quelqu’un, et celui qui construit toute chose, c’est Dieu".

Si le raisonnement est juste, rien n’est venu de rien mais toute chose présente sur terre l’est suite à la volonté d’un concepteur, il faut néanmoins comprendre que Paul ne cherchait pas à argumenter sur l’existence d’un Créateur. Il s’adressait à ses compagnons chrétiens, hébreux de surcroît, qui ne remettaient certainement pas en doute le fait que l’univers fut régi par un être puissant à la base de tout. De plus, dans l’antiquité le problème n’était certainement pas la non-croyance en Dieu mais plutôt l’inverse: on avait tendance à croire en une multitude de dieux. D’ailleurs, Paul, en une occasion, remarqua que l’on avait fait un autel dédié à un dieu inconnu, certainement par peur d’oublier de révérer une divinité.

(Poursuivre)
Acalia & Marta
Paraboles pour notre temps (1ère partie)
Carl-Bloch-Sermon-on-the-Mount
Qu’est-ce que les paraboles de Jésus ont à nous dire? Sont-elles en relation avec notre temps? Tout d'abord, nous devons les identifier et comprendre lesquelles d’entre elle ont une application prophétique. Par exemple, la parabole du fils prodigue contient un excellent enseignement pour nous, mais n'est pas prophétique, elle n'annonce aucun événement! Comment alors distinguer les types de paraboles? Comme d'habitude, c'est très simple: nous nous en tiendrons à ce que Jésus Christ lui-même a dit, sans rien ajouter ou ôter. Nous limiterons les interprétations aux seuls éléments qui peuvent être dérivés directement des récits ou d'autres textes particuliers et pertinents. Pour le reste, nous nous contenterons volontiers de la réponse du Seigneur: “Il ne vous appartient pas de connaître les temps ou les époques que le Père a placés sous son propre pouvoir”. – Actes 1:7
(Poursuivre)

Lis chaque jour la Bible!
Bible Study - by courtesy of pixabay.com
Visite lire.la.bible.baruq.uk
top of the page
Comment commenter avec Disqus?
Tu peux utiliser un compte Disqus. Si tu n’as pas de compte, clique sur le logo Disqus et suis les instructions.
Tu peux commenter comme invité: clique “I’d rather post as a guest” et suis les instructions.
Tu peux utiliser ton compte Google, Twitter ou Facebook.
Pour l’instant, les commentaires ne sont pas modérés. Néanmoins, il est nécessaire de respecter les règles de bon-sens ainsi que les lois en vigueurs. (la modération peut advenir a posteriori)
This website may use cookies to give you the very best experience. If you continue to visit it, you consent to this - but if you want, you can change your settings in the preferences of your web browser at any time. Please check this page to read our privacy policy and our use of cookies
top of the page