BaruQ
Nourriture pour les Témoins de Jéhovah réfléchis
“‘Mais toi, tu ne cesses de chercher pour toi de grandes choses. Ne continue pas à chercher. Car voici que je fais venir un malheur sur toute chair’, c’est là ce que déclare Jéhovah, ‘et vraiment je te donnerai ton âme pour butin dans tous les lieux où tu iras.’”
Avertissement: ce site ne prétend pas détenir la vérité. Le lecteur devrait être capable de faire preuve de discernement, examinant soigneusement les Écritures pour voir si ces choses sont ainsi. (Actes 17:11)
2001 translation
Les preuves internes de l’authenticité historique de la Bible
resize_dead-sea-scrolls-556022_640
Probablement aucun recueil historique n'a été plus ridiculisé que la Bible. Toutefois, les faits montrent que si elle n'était pas considérée comme un livre de religion et avait été récemment découverte par les archéologues, elle serait proclamée la découverte la plus importante dans toute l'histoire. Les détails concernant les lignées familiales, les territoires occupés, les durées de vie et les événements devraient fournir la preuve formelle, même pour les observateurs les plus sceptiques, que ce qui est relaté est véridique et fidèle, parce que personne n'entrerait dans de si minutieux détails s'il créait simplement un document falsifié. Oh, il pourrait si il le souhaitait, mais cela nécessiterait un haut niveau de sophistication et quelques motifs très sombres.

Prenez par exemple les généalogies consignées en Genèse 4:17-5:31; 10:1-31; 11:10-32; 14:1-8; 21:32; 22:20-24; 25:1-4 & 12-19; 26:34; 28:6-19; 36:1-4 & 9-43; 38:1-5; 46:8-27; 48:7; Nombres 1:1-42; 2:5-32; 26:12-60 et 27:1, juste pour commencer. Les détails de ces comptes-rendus prouvent que la Bible est une compilation d’éléments historiques incroyablement précis.
Prenez aussi le temps de lire les généalogies qui commencent dans 1 Chroniques et vous trouverez de nombreux noms d’individus de l’antiquité qui ont fondé des villes et des pays que nous connaissons encore aujourd'hui. Regardez les longues listes de noms de personnes, puis voyez qui étaient leurs pères et de qui ils sont descendus, ce qu'ils ont fait, etc. – des choses auxquelles personne ne s'intéresserait aujourd'hui – et demandez-vous pourquoi quelqu'un aurait inventé tout cela. Comment pourrait-on falsifier autant de détails? Sachez aussi que chacun des noms signifiait quelque chose en hébreu, donc ce n'était pas seulement un mélange de sons.
Tomb_of_David
Considérez le fait que peu de gens remettraient en question l'authenticité du tombeau du roi David (bien que l'emplacement actuel soit discutable), puisqu'il est si bien documenté par des historiens précis connus, tels que Josèphe. Remarquez ce que l'évangéliste Luc a écrit dans le livre des Actes (chapitre 2, verset 29): “il est permis de vous parler avec franchise au sujet du chef de famille David: il est décédé et a été enterré, et sa tombe est parmi nous jusqu’à ce jour”. Pourtant, de nombreux critiques modernes affirment que David n'a jamais existé! Pourquoi quelqu'un affirmerait-il une telle chose quand il n'y a aucune preuve qu’il soit un personnage fictif? Et observez les enregistrements méticuleux des personnes qui servaient à la cour du roi David, tel qu’on peut les trouver depuis le chapitre 23 jusqu’à la fin du livre des Chroniques. Qui ils étaient, d’où ils venaient, à qui ils étaient apparentés et quelles étaient leurs positions, tout cela est énuméré avec minutie. Considérez les récits historiques bien documentés de ce qui s'est passé lorsque le roi d'Assyrie a attaqué Juda au temps du roi Ezéchias, puis comparez-les aux détails historiques de la Bible, tels qu'ils sont décrits dans 2 Chroniques 32. Aussi, remarquez bien comment 2 Rois 23:29 rapporte l’épisode où le Pharaon égyptien Necoh II a combattu à la fois l'armée assyrienne et le roi de Judée Josias (et a gagné), et vous vous rendrez compte que c'est un récit historique rigoureux! Quant à Moïse et à l’Exode, considérons le récit détaillé des voyages d'Israël depuis leur lieu de départ de l'Égypte jusqu'à ce qu'ils entrent dans la Terre Promise, comme on le voit en Nombres chapitre 33. Vous verrez qu'il décrit chaque petite ville parcourue, les directions suivies, combien de temps ils restèrent dans chaque lieu, et même la géographie du pays! Ensuite, regardez les écrits de Luc (l’évangile de Luc et le livre des Actes) et prêtez attention aux noms, aux localités, aux titres, et même aux détails à propos d’une maison … une telle documentation détaillée et éprouvée est pratiquement inégalée dans tout autre écrit ancien! Pour sûr, la Bible est d’une vaste richesse et est un entrepôt de l'histoire des peuples anciens qui, par l'ignorance et le préjugé, est inexploré par beaucoup. Considérons, par exemple, les registres des peuples et les biens commerciaux qu'ils ont fournis au port commercial méditerranéen de Tyr au VIIe siècle avant notre ère, comme on le voit dans le vingt-septième chapitre du livre biblique d'Ezéchiel. Où ailleurs peut-on trouver de si précieux documents?
Découvertes archéologiques récentes
Pourtant, sans aucune preuve à l'appui de leurs revendications, les critiques de la Bible disent que “l'Ancien Testament” a été écrit au sixième siècle avant notre ère, et que le “Nouveau Testament” et ses récits sur Jésus ont été écrits presque trois cents ans après qu'il ait foulé le sol de la terre. Et bien que les archéologues aient prouvé que de telles affirmations (qui sont nées au milieu des années 1800) sont fausses, les professeurs continuent d'enseigner ces choses à leurs classes de philosophie, et les étudiants crédules continuent de croire l'information historiquement erronée. Notez par exemple que le plus ancien texte de la Bible que les archéologues ont découvert (un extrait du Pentateuque) se révèle dater du septième siècle avant notre ère … donc d’avant la destruction de Jérusalem par Babylone et datant de l'époque du Temple de Salomon. Mais malgré les preuves fournies par les découvertes archéologiques, les critiques de la Bible ont enseigné et enseignent encore qu'il n'y avait pas de tel temple à Jérusalem. POURQUOI?
Aussi, beaucoup ont prétendu qu'il n'y avait pas de roi David et que Jérusalem était juste un trou perdu durant la période attribué à son règne. Cependant, les fouilles archéologiques récentes à Tel Dan (nord de la Palestine)
David_tel_dan_stele
ont mis à jour une stèle du neuvième siècle avant notre ère qui mentionne la lignée de David … et on excave actuellement une structure principale que l’on pense pouvant effectivement s'avérer être le palais de David
Certains sont même allés jusqu'à prétendre qu'il n'y avait pas d'ancienne nation d'Israël; mais une stèle de granit commémorant les victoires du Pharaon Merneptah, qui aurait régné de 1212 à 1202 avant notre ère (actuellement exposé au Musée du Caire), se vante d'une conquête de la nation d'Israël avec les villes philistines voisines d’Ashkelon, Gezer et Yenoam. Pourtant, bien que les allégations selon lesquelles il n'y avait pas de nation israélienne ont encore été prouvés comme étant fausses par les découvertes de l'archéologie, vous ne lisez toujours rien sur ces trouvailles étonnantes dans les manuels scolaires modernes!
C'est un fait que les Philistins dont nous parle la Bible ont vraiment existé, car cela a été documenté par les découvertes archéologiques modernes de grandes villes comme Ashkelon. Et notez que la région est encore appelée Palestine aujourd'hui, ce nom étant juste une corruption grecque du nom Philistine.
Et les nations qui sont venues à l’existence par les filles de Lot (les Moabites et les Ammonites) ont aussi été documentées par les archéologues à travers des inscriptions égyptiennes et assyriennes. Si vous n'êtes pas familier avec l'histoire, la Bible nous dit que Lot a engendré des fils par chacune de ses deux filles après la destruction de Sodome et Gomorrhe. Le fils de la fille aînée a été nommé “Moab”, ou “De mon Père” (voir Genèse 19:37), et le fils de la plus jeune a été nommé “Ammon” ou “Fils de ma famille” (voir Genèse 19:38). Ainsi, même les noms de ces personnes témoignent de la description que fait la Bible de leur origine incestueuse.
Qui a écrit
Gilgamesh_Tablet
la Genèse?
Les historiens hébraïques et la plupart des commentateurs religieux sont généralement d'accord que Moïse a écrit les cinq premiers livres de la Bible (connu comme le Pentateuque). Cependant, ce n'est pas totalement exact; les expressions de la Genèse comme “Ceci est le livre de …" et “Ceci est l’histoire de …") montrent que presque tous les six premiers chapitres ont été compilés à partir de documents précédemment écrits ou transcrit de chansons anciennes.
D’où ces documents (si Moïse les avait en fait sous forme écrite) sont-ils venus? Nous ne savons tout simplement pas, parce que la Bible ne nous le dit pas. Cependant, Moïse aurait pu les recueillir des bibliothèques égyptiennes pendant sa vie en tant que “fils de la fille de Pharaon”. Cependant, il semble que certaines des informations peuvent également avoir été transmises par des chansons à l’intérieur de la lignée familiale hébraïque. Pourquoi disons-nous cela?
Comprenez que l'histoire ancienne et les nouvelles étaient alors transmises en chant parce que c'était le seul moyen de communication de masse à l'époque. Si vous examinez attentivement les cinq premiers chapitres de la Genèse, vous remarquerez qu'il y a incontestablement une cadence et une symétrie. Par exemple, regardez les premiers mots de chacun des paragraphes ou versets de Genèse 1:6, 11, 14, 20, 24 et 26.
Il est intéressant que les archéologues, en creusant en Mésopotamie, ont réellement trouvé une chanson ou un poème qui a été enregistré sur des tablettes d'argile anciennes qui abordent certains des mêmes événements qui sont couverts dans les chapitres six à onze de la Genèse, et qui sont maintenant connues sous le nom d’épopée de Gilgamesh. Et parce qu'il y a des similitudes entre les deux récits, les critiques de la Bible ont été prompts à proclamer que c'est là que Moïse a obtenu son information sur Noé et le déluge. Cependant, si vous examinez les mots qui se trouvent dans ce texte, vous verrez que l'épopée de Gilgamesh se lit plus comme un conte de fées et n'est en rien semblable au récit factuel qui se trouve dans la Genèse. Ainsi, tout ce que cette découverte fait est de confirmer que d'autres personnes ont consigné les mêmes choses qui avaient lieu.
Est-ce que Moïse a écrit le Pentateuque?
Oui, Moïse a écrit certaines parties des cinq premiers livres de la Bible, parce que les récits le disent (voir Nombres 33:1, 2), et les historiens hébreux ont toujours prétendu qu'il l'a fait. Pourtant, le fait que dans la plupart des cas où son nom est mentionné, c’est la troisième personne qui est employée peut également indiquer que ce n'est pas totalement vrai. Car si Moïse a écrit les paroles que l’on trouve en Nombres 12:3, “Moïse était l'homme le plus humble sur la terre”, alors ce qu'il a dit était un oxymore (un assemblage de mots apparemment contradictoires). Ainsi, nous pouvons conclure que bien que Moïse ait été probablement responsable des paroles qui ont été dites (et peut-être de la compilation des paroles de la Genèse), les choses qu'il a dites et faites ont peut-être été initialement écrites par un secrétaire ou un scribe … peut-être le proche assistant de Moïse, Josué. Car notez ce qui a été écrit en Josué 24:26: “Josué écrivit ces paroles dans le livre de la loi de Dieu”.
Cependant, notez que même le nom de Josué est parfois écrit à la troisième personne dans ces récits. Et bien que parler de soi-même à la troisième personne n'est pas un style inhabituel pour les écrivains de la Bible (par exemple Matthieu, Marc et Jean firent cela dans leurs récits), leurs noms ne sont généralement pas mentionnés à la troisième personne, comme le sont ceux de Moïse et Josué. Il n'est pas inhabituel pour les écrivains bibliques d'utiliser des secrétaires, parce que c'est ce que Paul a évidemment fait en raison de ses problèmes de vue. Ainsi, le fait que les noms de Moïse et de Josué aient été utilisés si fréquemment et dans tant d'endroits (parfois jusqu'à trois fois par phrase dans l'ancien texte) indique que quelqu'un d'autre a probablement fait la compilation et la rédaction.
Le livre du Deutéronome est un bon exemple de ce dont nous parlons ici. Un examen attentif des textes montre que le livre était en fait une compilation de discours écrits qui ont été prononcés le jour où les Israélites devaient entrer en Terre Promise (voir Deutéronome 1:1). Donc Moïse a probablement écrit la plupart des discours, qui ont clarifié comment la Loi s'appliquerait une fois qu'ils seront entrés en Terre Promise, mais ces discours ont été plus tard assemblés et compilés dans le livre de Deutéronome par quelqu'un d'autre après sa mort. Cela doit être vrai, parce que la mort de Moïse est également mentionnée dans le Deutéronome. Par conséquent, bien que Moïse ait écrit les lois et les discours, il n'était probablement pas celui qui a écrit les détails.
Par la suite, vous remarquerez peut-être que le livre biblique de Josué reprend son récit immédiatement après les choses décrites dans le livre de Deutéronome, tout comme le livre des Juges après Josué, et tout comme le livre de Ruth après les Juges (il suffit de lire la fin de chaque livre et le début du livre suivant, et vous verrez pourquoi nous disons ceci). Ainsi, il semble bien que tous les livres de la Bible de la Genèse à Ruth ont été à l'origine compilés et écrits par la même personne, qui doit avoir vécu quelque temps pendant ou après l’époque du roi David (parce qu'il est mentionné à la fin de Ruth). La source probable aurait pu être Samuel ou même beaucoup plus tard le scribe Esdras. En fait, tous les récits ci-dessus devaient avoir été écrits au début ou juste après les événements décrits, puis ils ont été compilés dans un seul récit à une date ultérieure. Puis il est possible qu’au troisième siècle avant notre ère (lorsque la Septante a été créée) que cette unique compilation a été divisée en livres, qui ont chacun reçu les noms dont nous sommes si familiers aujourd'hui.
Histoire biblique ou histoire profane?
Lorsque l'histoire et les descriptions de la Bible entrent en conflit avec l'histoire et les descriptions séculaires, la plupart suppose que la Bible est erronée … encore une fois. Mais est-ce vraiment le cas? Prenez par exemple la description que la Bible fait de Darius, le roi des Mèdes. Esdras 4:5 le mentionne comme étant un contemporain du roi perse Cyrus. Cependant, les historiens profanes nous disent qu'il n'y a pas eu un tel roi des Mèdes. Ils disent que Darius était en fait un roi perse dont le règne (522 avant notre ère, 486 avant notre ère) a suivi celui de Cyrus. Quelle est la juste interprétation?
Remarquez que le même récit dans Esdras (voir Esdras 4:24) convient qu'il y avait aussi un roi persan nommé Darius qui a régné après Cyrus. Cependant, il dit que son règne est venu après celui de Xerxès et son fils Artaxerxès. Ainsi, les historiens et les archéologues modernes, dans leur désir de discréditer la Bible, ont tout simplement confondu Darius le Mède avec son parent perse ayant régné bien plus tard. Nous faisons confiance au récit d'Esdras, parce que personne ne remet en question son existence ou la période a laquelle il a vécu puisque c'est lui qui est crédité de la compilation de la plupart des Écritures saintes d'Israël que nous avons aujourd'hui.
Quant à Darius, le roi des Mèdes, non seulement l'historien juif Josèphe prétend qu'il y avait vraiment un Darius, roi des Mèdes, mais il nous dit que Darius était un oncle du roi Cyrus du côté de sa mère. Et le fait que Darius était un Mède et qu'il a également régné sur le pays des Chaldéens est une fois de plus confirmé par deux autres écrivains de la Bible, Daniel (voir Daniel 9:1) et Zacharie (voir Zacharie 1:1). Zacharie 7:1-6 nous indique que le temple n’avait pas encore été reconstruit, confirmant par là que ce Darius n’est pas le Darius perse qui, d’après les historiens, à succédé à Cyrus. En outre, le roi perse aurait vécu soixante-trois ans, tandis que la Bible montre que le roi mède a vécu au moins soixante-six ans.
Nous avons donc trois contemporains de Darius le roi des Mèdes qui nous disent qu'il y avait un tel homme.
L’évolution du langage
Puisque la partie hébraïque de la Bible a été écrite sur une période de près de mille six cents ans, nous nous attendrions à observer des changements naturels dans le langage sur une période si étendue. Est-ce le cas? Oui! Bien que les premières parties de la Genèse soient écrites dans la langue hébraïque du temps de Moïse (elles ont probablement été traduites par Moïse ou Josué), la partie qui raconte la vie d'Abraham est écrite dans un dialecte antique appelé Ugarit, qui reflète l'hébreu comme il était parlé avant le séjour de quatre cents ans des Israélites en Égypte.
Après cela, la langue continue de changer jusqu'à l'époque de Daniel, qui a écrit dans une langue semblable à l'hébreu, l'araméen (au milieu des années 500 avant notre ère), en raison de l'influence de la captivité des Juifs à Babylone et de leur assujettissement à la Perse.
Le prochain changement majeur du langage biblique a eu lieu au temps de Jésus. Bien que Matthieu, Paul, Jean, Pierre, Jacques et Jude aient pu écrire leurs livres en araméen ou en hébreu, Marc et Luc ont probablement écrit dans le langage commun de leur époque, le koïnè grec. Et quelque temps après leur écriture (peut-être aussi tard que le deuxième siècle dans le cas de l'Évangile de Matthieu), les autres livres du Nouveau Testament ont également été traduits dans ce langage.
Comme vous pouvez le voir, les accusations affirmant que la Bible a été écrite beaucoup plus tard que ce que ses auteurs ont indiqué sont ridicules. Les changements dans les langues prouvent que ce n'est pas vrai.
Les Évangiles
Pan_Cave
L'un des plus remarquables cachets d'authenticité dans les écrits de l'ère chrétienne est la mention de Matthieu de Jésus prêchant dans une ville appelée 'Césarée de Philippe' (Matthieu 16:13). Bien que certains critiques aient prétendu que les récits évangéliques de la Bible n'avaient pas été écrits avant plus d'un siècle après la mort de Jésus, des preuves internes telles que l'utilisation du nom de cette ville montrent que ce livre devait être écrit avant le milieu du premier siècle. Car le nom de Césarée de Philippe ne fut utilisé que pendant le bref règne des Hérodes. Avant et après, elle était connue sous le nom de “Panéas”, d’après le dieu romain Pan, dont l'idole se trouvait là-bas. Comme ce fait aurait été oublié de l’histoire en quelques années, cela prouve que le Livre de Matthieu a dû être écrit peu de temps après l'exécution de Jésus.
Et remarquez la méthode pour dater avec soin les événements grâce à l'histoire des personnes qui, selon ce que nous dit la Bible, régnaient au moment de la naissance de Jésus, et qui se trouvent en Luc 3:1, 2. Luc savait exactement qui étaient ces gens et quand ils ont régné, tout cela étant confirmé par l'histoire! Demandez-vous: comment un écrivain aurait-il pu connaître ces détails exacts quelques centaines d'années plus tard? Et si une telle personne devait faire des recherches juste pour créer un faux, au profit de qui ferait-il cela?
En outre, on a retrouvé des copies des écrits de l'évêque chrétien Papias datant des premières années du deuxième siècle, et il y parle des évangiles et des récits de Matthieu, de Luc et de Jean. Donc, indépendamment des revendications infondées des critiques modernes, il est hors de doute que les Évangiles aient tous été écrits entre le milieu et la fin du premier siècle.
Les noms
Une autre preuve irréfutable de l'authenticité de la Bible en tant que récit historique peut être trouvée dans les noms de personnes et de lieux qui n'ont jamais changé … et la Bible donne même les raisons pour lesquelles ces noms ont été choisis. Remarquez, par exemple, le récit trouvé dans Genèse 10:8-12, qui dit: “Et Koush devint père de Nimrod. Il fut le premier à devenir un homme puissant sur la terre. Il se montra un puissant chasseur en opposition avec Jéhovah. C’est pourquoi il y a un dicton: “Comme Nimrod, puissant chasseur en opposition avec Jéhovah.” Et le commencement de son royaume fut Babel, Érek, Akkad et Kalné, au pays de Shinéar. De ce pays il passa en Assyrie et entreprit de bâtir Ninive, Rehoboth-Ir, Kalah et Résèn, entre Ninive et Kalah: c’est la grande ville.”.
Vous pouvez voir que les noms de villes bien connues (pas mythiques) sont énumérés. Et comment Babylone (un mot hébreu pour confusion) reçu son nom? Le récit de Genèse 11:8, 9 nous dit: “Jéhovah les dispersa donc de là sur toute la surface de la terre et ils cessèrent finalement de bâtir la ville. C’est pourquoi on l’appela du nom de Babel, car c’est là que Jéhovah avait confondu le langage de toute la terre, et c’est de là que Jéhovah les avait dispersés sur toute la surface de la terre.”
Ainsi donc, le fait qu'il y ait tellement de langues non apparentées parmi l'humanité d'aujourd'hui ne peut être expliqué que par les événements de ce récit biblique, puisque les linguistes admettent que les langues viennent de racines différentes. De plus, la description de la Bible trouvée dans Genèse 11:3, que le peuple a construit la ville en briques, et 11:4, où elle raconte leur construction d’un gratte-ciel, est confirmée par les ruines de cette ancienne cité de l'ouest de l'Irak. Et même le nom du fondateur d'une de ces villes (Nimrod) peut encore être trouvé dans l'ancienne ville en Assyrie qui a été nommé en son honneur, Nimroud (une variation orthographique due aux différences de langue).
De plus, le père de Nimrod, Cush, est encore reconnu comme le progéniteur du peuple éthiopien; son nom est couramment utilisé par les archéologues et les égyptologues en parlant du peuple de cette terre. Ce n'est que dans des endroits comme l'Amérique du Nord et l'Europe (où la Bible est attaquée) que certains mettent en doute ces noms qui ont été écrits et acceptés comme historique depuis des millénaires!
Ce ne sont là que quelques exemples marquant, mais la Bible est littéralement emplies de noms de personnes et d’endroits qui ont été récemment trouvés et documentés par l'archéologie moderne. Un bon exemple de cela est la nation des Hittites. Pendant presque tout le dix-neuvième siècle, les archéologues ont prétendu qu'il n'y avait jamais existé de race semblable; mais maintenant, eux et leurs villes ont été trouvés en abondance! Ces personnes semblent être les ancêtres des Arméniens modernes, qui (d'ailleurs) ont toujours prétendu avoir un petit-fils de Noé comme ancêtre.
Pilate_roche
Pour revenir au temps de Jésus, notez qu'une pierre commémorant le juge de Jésus, le gouverneur romain Ponce Pilate (qui était autrefois considéré comme mythique), a été localisée et déchiffrée.
Donc, tandis que ceux qui détestent la Bible prétendent qu'il s'agit simplement d'une collection de mythes et de coquecigrues, les documents et les ruines de lieux et d’événements y-mentionnés sont constamment trouvés, prouvant que la Bible est en fait le plus étonnant et plus précis des enregistrements de l'histoire du monde!
Pour lire l'article original: 2001 translation
Lectures recommandées
Perimeno
Le point de vue de Dieu à propos de l’offrande de soi (consécration)
girl-praying-hands-eyelashes-41942
Quelle est le point de vue de Dieu sur l’offrande de soi, ou consécration? Le fait est que Jéhovah Dieu n'a rien dit sur le sujet! Sa Parole, la Bible, n'enseigne pas la nécessité de nous consacrer à lui pour gagner le salut. Puisque Dieu est silencieux sur le sujet, les hommes se sont sentis libres de définir ce qu'ils veulent que consécration signifie. Pour cette raison, je trouve nécessaire de citer largement les publications de la Société, puis de les comparer à ce que les Écritures disent réellement. La mise en forme grasse ou italique dans les nombreuses citations est mon fait, pour mettre en évidence ou souligner le point particulier en cours.
(Poursuivre)
Acalia & Marta
Paraboles pour notre temps (1ère partie)
Carl-Bloch-Sermon-on-the-Mount
Qu’est-ce que les paraboles de Jésus ont à nous dire? Sont-elles en relation avec notre temps? Tout d'abord, nous devons les identifier et comprendre lesquelles d’entre elle ont une application prophétique. Par exemple, la parabole du fils prodigue contient un excellent enseignement pour nous, mais n'est pas prophétique, elle n'annonce aucun événement! Comment alors distinguer les types de paraboles? Comme d'habitude, c'est très simple: nous nous en tiendrons à ce que Jésus Christ lui-même a dit, sans rien ajouter ou ôter. Nous limiterons les interprétations aux seuls éléments qui peuvent être dérivés directement des récits ou d'autres textes particuliers et pertinents. Pour le reste, nous nous contenterons volontiers de la réponse du Seigneur: “Il ne vous appartient pas de connaître les temps ou les époques que le Père a placés sous son propre pouvoir”. – Actes 1:7
(Poursuivre)
Inscription
Pour être tenu au courant quand de nouveaux articles sont en ligne, rempli le formulaire ci-dessous. Si tu ne veux pas donner ton adresse e-mail, tu peux utiliser les services d’e-mail temporaires comme Yopmail ou créer une boite Gmail réservé aux courriers en provenance de Baruq.
En cliquant sur le bouton Envoi, je confirme consentir au traitement des données personnelles dans le cadre des lois sur la privacy.


Lis chaque jour la Bible!
Bible Study - by courtesy of pixabay.com
Visite lire.la.bible.baruq.uk
haut de page
Comment commenter avec Disqus?
Tu peux utiliser un compte Disqus. Si tu n’as pas de compte, clique sur le logo Disqus et suis les instructions.
Tu peux commenter comme invité: clique “I’d rather post as a guest” et suis les instructions.
Tu peux utiliser ton compte Google, Twitter ou Facebook.
Pour l’instant, les commentaires ne sont pas modérés. Néanmoins, il est nécessaire de respecter les règles de bon-sens ainsi que les lois en vigueurs. (la modération peut advenir a posteriori)
This website may use cookies to give you the very best experience. If you continue to visit it, you consent to this - but if you want, you can change your settings in the preferences of your web browser at any time. Please check this page to read our privacy policy and our use of cookies
haut de page